Garth Ennis présente Hellblazer (Urban Comics)

Garth Ennis présente Hellblazer

Après avoir affronté les hommes et créatures démoniaques les plus dangereuses de Londres, John Constantine, magicien cynique et désinvolte devenu enquêteur, doit aujourd’hui faire face à un ennemi qu’il ne peut ni duper ni distancer : le cancer.

Le diagnostic ne lui donne que quelques mois à vivre. Un temps qu’il va devoir mettre à profit pour trouver une échappatoire. Un salut inespéré qu’il trouvera peut-être auprès des Seigneurs des ténèbres.

Pour commencer je n’avais entendu parler de Constantine que via le film avec Keanu Reeves (et je ne savais pas que c’était l’adaptation d’un comics) puis par une brève mention dans Blackest Nigth (ou Brightest Day je ne sais plus trop) avant qu’une série TV ne soit créée et que je commence à la regarder.

Et comme j’apprécie un peu la série (malgré quelques lenteurs scénaristiques mais ce que j’apprécie surtout c’est le côté irrévérencieux et sarcastique de John) je me suis dit que j’allais tenter l’aventure du comics quand Urban Comics a annoncé la sortie de « Garth Ennis présente Hellblazer ».

Autant aller directement au but, je ne suis pas fan du tout de ce comics. Je ne sais pas si c’est à cause :

a) des dessins (ça date quand même du début des années 90),
b) du scénario (oui il y a aussi des longueurs et j’ai vu le temps passer à chacune des 400 pages de l’album),
c) du fait que je l’ai lu en version PDF,
d) la réponse « d » les trois options précédentes.

Niveau dessin (et comme vous pouvez le voir dans les exemples ci-dessus) le style délavé, passé, pas net… ne m’a vraiment pas aidé à lire l’album et par certains moments j’ai vraiment eu du mal à déchiffré le texte écrit dans les bulles (surtout lors de la rencontre en Constantine et le Roi des Vampires) mais sur ce dernier point je mettrai ça sur la qualité ‘light’ du PDF mit à la disposition de la presse.

Niveau scénario j’ai bien aimé en apprendre un peu plus sur l’homme (ses origines, ses blessures, pourquoi il est devenu ce qu’il est bref la première partie du comics) mais les aventures suivantes m’ont vraiment parues lentes et poussives à tel point que je n’en suis pas encore arrivé à bout.

Maintenant un avis n’est pas l’autre et je suis sûr que des personnes doivent apprécier les aventures de Hellblazer mais moi je passerai mon chemin :/ à moins qu’on ne me dise que la suite de ses aventures soit plus palpitante.

Garth Ennis présente Hellblazer

28€
6.5

Scénario

6.5/10

Dessins

6.5/10

Moins

  • Histoires longues et peu intéressantes

Related posts