12 Rue Royale ou les sept défis gourmands (Grand Angle)

12 Rue Royale ou les sept défis gourmands

Un chef cuisinier utilise son art de la cuisine pour relever un défi.

Peut-on, par les seuls pouvoirs de la gastronomie, relever des challenges aussi fous qu’aider un convive atteint d’Alzheimer à retrouver la mémoire ou rendre amoureux deux êtres que tout oppose ? Tel est le défi que Mathieu Viannay, chef du célèbre restaurant lyonnais « La Mère Brazier », vient d’accepter. Plus qu’une mélodie, un hymne au sens et aux plaisirs de la table, servi par une galerie de personnages savoureux !

Dans la vie vous pouvez lire des bandes dessinées qui ne vous font ni chaud ni froid, des qui vous laissent tièdes et d’autres qui, par contre, vous font passer un sentiment, une émotion et bien « 12 Rue Royale ou les sept défis gourmands » fait clairement partie de cette dernière catégorie !

Il faut dire que le scénario de Hervé Richez nous permet de découvrir, tout au long des 78 pages que compte la BD, nous seulement le processus créatif de Mathieu Viannay, mais aussi la façon dont il gère sa brigade et son restaurant le tout illustré par Efix qui arrive à vous donner l’envie de manger les différents plats que le Chef propose à ses clients tout au long des différents défis lancés par le voisin auquel il souhaite racheter son immeuble pour agrandir son restaurant.

Une bande dessinée qui arrive non seulement à vous donner faim, mais aussi envie d’aller au restaurant de Mathieu Viannay « La Mère Brazier » est un véritable exploit que le trio Richez/Efix/Viannay et aurait clairement pu faire partie des défis lancés au Chef par le voisin sournois et rotor et là je dis « Chapeau bas messieurs pour votre travail ! », et ce sans compter sur les 4 recettes présentant quelques plats présentés dans l’album !

http://dai.ly/x369mzd

12 Rue Royale ou les sept défis gourmands

18,9€
7.3

Scénario

7.5/10

Dessins

7.0/10

Plus

  • M'a donné faim et envie d'aller manger au restaurant
Advertisements

Related posts