24 Heures du Mans – 1968-1969 (Glénat)

24 Heures du Mans - 1968-1969

1969. Sur la ligne de départ des 24 Heures du Mans, tous les pilotes s’apprêtent à s’élancer au pas de course pour sauter dans leurs bolides. Tous, sauf un : Jacky Ickx.

Pour protester contre le danger du départ « en épi » et en mémoire de l’accident de son ami Willy Mairesse survenu lors de l’édition pluvieuse de 1968, Ickx décide de marcher pour rejoindre sa GT40.

Partant bon dernier, sur le modèle vieillissant de Ford, il remonte petit à petit les redoutables Porsche, pourtant largement favorites, aboutissant à un final des plus mémorables !

Malgré ses vingt-quatre ans, le jeune prodige belge laisse entrevoir, en plus de ses qualités de vitesse pure, un sens tactique redoutable…

J’ai toujours été un grand fan de course automobile (de la F1 au WRC en passant par le WEC ou le DTM), mais paradoxalement les bandes dessinées parlant de voitures ne m’ont jamais attirées plus que ça (j’ai quelques Michel Vaillant et je vous ai parlé de la Cox il n’y a pas longtemps), car soit les voitures sont superbes, mais les personnages sont d’une qualité moindre, soit l’inverse.

Donc j’ai un peu hésité avant d’acheter « 24 Heures du Mans – 1968-1969« , car j’avais peur du résultat final, mais j’ai quand même franchi le pas, car l’album parle de la période qui fut sans doute la plus belle du sport automobile et surtout de la bataille que se livrèrent Ford avec sa GT40 *bave* et Porsche avec ses 908 et 917.

Niveau scénario il n’y a pas grand-chose à redire étant donné qu’il s’agit d’un épisode réel de la course mythique, mais j’avoue que Bernard Denis a réussi à transmettre la tension qui existait entre les pilotes, les écuries et le stress de la fin de course et des aléas.

Par contre pour les dessins, ma crainte initiale s’est confirmée, car, oui, les voitures sont superbement dessinées, mais j’ai eu du mal avec les traits des personnages à un point tel qu’il m’a fallu quelques secondes pour reconnaître Jacky Ickx (sur la dernière image).

« 24 Heures du Mans – 1968-1969 » est une bande dessinée pour les fans de courses automobiles et surtout de cette belle époque qu’étaient les années 60-70.

24 Heures du Mans - 1968-1969

13,9€
7.5

Scénario

8.0/10

Dessins

7.0/10

Plus

  • Un des plus beaux épisodes des 24H

Moins

  • Pas fan du rendu des personnages

Related posts