Babybox (Soleil)

Babybox

À l’âge de quatre ans, Claire a quitté la Corée du Sud et vit aujourd’hui en France.

Elle a un petit frère, Julien, dix ans. Soudain, un drame se produit… Leurs parents ont un grave accident de voiture : leur mère décède et leur père tombe dans le coma.

Claire découvre alors une boîte cachée au fond d’un tiroir. À l’intérieur : des photos de sa mère, jeune, un petit bracelet de naissance ainsi qu’un dossier médical. Tout se bouscule en elle : elle comprend qu’elle a été adoptée…

À Séoul, les nouveau-nés peuvent être déposés, anonymement, dans une boîte encastrée dans un mur : la babybox. Et à sa création, un petit garçon, Min-ki, y a été déposé.

Se pourrait-il que la babybox ait scellé les destinées de Claire et de Min-ki, et qu’elles se révèlent salvatrices pour l’un comme pour l’autre ?

Il y a quelque temps, Mathieu vous parlait de « Couleur de peau : miel » de Jung qui nous parlait de sa vie et de son adoption par un couple de Belges, aujourd’hui c’est à mon tour de parler d’une oeuvre de l’artiste : « Babybox« .

Comme expliqué en introduction avec le résumé de l’album, nous partons ici sur les traces de Claire, jeune femme Française d’origine coréenne, dont les parents coréens ont immigré en France et y ont ouvert un restaurant et si tout va bien dans la vie de Claire, elle ressent un manque, un vide dans sa vie suite à une semi-révélation d’un secret de sa mère quand elle avait 5 ans.

Mais tout bascule pour Claire et sa famille lorsque ses parents sont victimes d’un accident de la route et que sa mère décède et son père tombe dans un coma profond. Cet accident sera le début de la nouvelle vie de la jeune femme, car, en fouillant dans les affaires sa maman, elle trouve un dossier d’adoption dans une boîte cachée parmi les souvenirs de sa maman. Ce dossier d’adoption est le sien, celui d’un bébé coréen qui fut adopté par une famille aimante.

Suite à cette découverte, Claire décide de partir avec son jeune frère (fils biologique des parents de Claire) en Corée afin de trouver des réponses à ses questions et je vais arrêter de raconter l’histoire sinon je vais vous raconter la fin sans que vous ayez à lire l’album et ce n’est pas le but du jeu donc passons à ma conclusion 🙂

J’ai vraiment bien aimé l’histoire proposée par Jung. Cette histoire est vraiment pleine d’émotions de la joie à la tristesse en passant par les doutes et déceptions liés aux découvertes et à l’incertitude de la quête d’identité dans laquelle Claire se lance.

« Babybox » fut une belle découverte qui devrait plaire à ceux qui ont apprécié « Couleur de peau : miel » ou qui aiment les histoires (auto-)biographiques.

Babybox

19,99€
7.8

Scénario

8.0/10

Dessins

7.5/10

Related posts