Amorostasia (Futuropolis)

Amorostasia

« L’amour n’est pas une maladie et pourtant il nous rend malade ! » cette phrase est la première phrase de la préface écrite par Bernard Sablonnière de l’album et résume très bien l’histoire racontée dans Amorostasia.

Tomber amoureux nuit gravement à la santé ! Comme si les relations amoureuses n’étaient pas assez compliquées, une nouvelle épidémie est apparue : l’Amorostasie. Vieux couples comme jeunes tourtereaux, si vous êtes amoureux vous êtes immédiatement plongés dans un état catatonique…

À Paris, de nos jours.
La première victime a été retrouvée figée devant sa fenêtre, une demande de mariage à la main. Puis, ce fût un jeune couple, s’embrassant dans la rue, figé lui aussi… Rapidement, l’information s’est propagée, une nouvelle épidémie sévit à Paris, baptisée l’Amorastasie.

Rigidité, mutisme, les victimes de cette étrange maladie tombent dans un état catatonique. Les autorités médicales, en l’absence de remède, ne peuvent que recommander d’éviter toute manifestation intempestive du sentiment amoureux. Pire, la paranoïa s’installe dans la société, le moindre regard est l’objet d’interprétation fantasmatique.

Olga Politoff, journaliste enquêtant sur la maladie, le découvre à ses dépens en figeant Julien Lambert, un collègue secrètement amoureux d’elle, alors même qu’elle et son fiancé ne se sont toujours pas figés… L’état décide d’obliger les femmes « tentatrices » à porter un brassard discriminatoire et sexiste…

Amorostasia

© Futuropolis

D’ordinaire pas trop fan d’histoires d’amour, la lecture du résumé de Amorostasia m’a plu et intrigué (surtout le sous-titre « Tomber amoureux nuit gravement à la santé ») donc j’ai jeté mon dévolu (enfin, j’ai demandé à Futuropolis si ils pouvaient m’en envoyer un exemplaire « presse » ce qu’ils ont gentiment fait et je les en remercie énormément !).

J’ai vraiment été absorbé par la lecture de cette bande dessinée et même si je me posais des questions concernant le choix des dessins en noir et blanc j’ai trouvé que le choix rajoutait un quelque chose à l’intrigue qui est très prenante.

Il y a, selon moi, un petit bémol à mettre au profit du scénario mais je ne peux pas vraiment l’expliquer ici sans vous spoiler un peu sur la fin du récit… ce qui est assez frustrant :/

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :