Les Cosaques d’Hitler – Masha (Casterman)

Les Cosaques d'Hitler

En 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale prend fin, deux jeunes officiers de l’armée britannique, très proches l’un de l’autre, sont affectés en Autriche, dans un camp de prisonniers de la Wehrmacht.

Mais sur place, surprise, ils découvrent que les prisonniers… sont des Russes. Plus précisément des Cosaques, que les persécutions subies par leur peuple depuis l’instauration de l’U.R.S.S. ont poussés dans les bras d’Hitler.

L’un des deux officiers, Nicolas McDonald, après avoir d’abord été choqué par le choix de ces hommes qu’il considère comme des traîtres à leur pays, finit par tomber sous le charme ravageur de la petite-fille d’un général cosaque, la belle Macha…

Olivier Neuray et Valérie Lemaire s’appuient sur un fait historique peu connu de la Seconde Guerre mondiale – la défection au profit de l’Allemagne nazie d’une partie des troupes cosaques et russes, irréductibles ennemis de Staline et du système soviétique –, pour inaugurer une nouvelle série romanesque sur fond d’Histoire contemporaine. Action, émotion, personnages accrocheurs, un cocktail d’une grande efficacité.

Les Cosaques d'Hitler - planche 7

Encore une bande dessinée qui m’aura appris quelque chose sur l’Histoire de notre Terre car avant de la lire je ne savais pas que des Cosaques avaient pris part à la Seconde Guerre.

Le scénario, hormis les faits historiques, n’a rien de fort original (un militaire qui tombe amoureux d’une prisonnière dont il a la garde) mais il fonctionne bien et idem pour les dessins qui par certains traits m’ont fait penser à du Blake et Mortimer.

Donc si vous aimez les récits historiques et que vous souhaitez en apprendre un peu plus sur la Seconde Guerre, je vous conseille d’acheter cet album sinon ce n’est pas vraiment un indispensable.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :