L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu

L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – Chili con carnage (Delcourt)

Début du XXe siècle, Arizona…

Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d’affaires, escorté de son acolyte, l’effrayant Monsieur Hoggaard, parcourent le désert en quête d’un mystérieux papier qui pourrait changer à jamais le cours de l’histoire des États-Unis d’Amérique.

Dans le même but, la dangereuse Margot de Garine s’associe à une bande de Mexicains sans foi ni loi… Et ils seront sans pitié !

Planche de l'Homme qui n'aimait pas les armes à feu

Bande dessinée découverte un peu par hasard chez des amis je dois avouer que j’ai bien rigolé en lisant ce premier tome de L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu et en découvrant les aventures de cet avocat et de son comparse ainsi que de ce porteur de bagages dans une petite gare à la recherche de la même superbe mais dangereuse femme qu’est Margot !

L’humour n’est pas très prononcé mais il est simple et efficace et les dessins rendent bien même si peut-être un peu trop « simplistes » pour moi.

Le seul bémol que je pourrais voir est que pour certains passages lorsque les bandits Mexicains parlent entre eux les textes sont exclusivement en espagnol. Ceci est somme toute logique mais le manque de traduction fait perdre une grosse partie de l’histoire. Pourquoi ne pas avoir soit intégré les traductions en notes de bas de page soit en ayant simplement mis les textes en français mais dans une écriture différente ou entre guillemets pour annoncer la différence de langue comme cela se faire dans d’autres BD…

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

1 Commentaire:

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :