Ils étaient dix (12bis)

Aujourd’hui je vais vous parler d’une série, Ils étaient dix, qui a commencée en 2009 et que j’avais abandonnée après le second tome car à l’époque je n’avais pas accroché (oui ça arrive)…

Mais voilà, dans la vie les gens évoluent ainsi que leurs goûts (et heureusement d’ailleurs) et donc lors d’un dimanche tout pourri je décidai de me replonger dans les 2 premiers tomes en ma possession et d’acheter les 3 tomes suivants et enfin finir (pour l’instant vu que le 5ème album est le début d’un second cycle) l’épopée de ces hommes…

Résumé de l’histoire

Moscou, septembre 1812. L’armée napoléonienne est en complète déroute et  le chaos règne dans la ville. Jean-Baptiste Grassien, chirurgien de l’armée napoléonienne, est contraint de fuir la ville en compagnie de 7 personnes, son infirmier, 4 soldats de differents régiments et les 2 blessés que sont Philippe de Marcy, militaire et ami d’enfance, et Maryana Anatolievna Gorlanov (princesse russe ayant été blessée lors de l’incendie qui tua ses parents.

Faisant route pour rallier les rangs de la garde impériale, ils sont rejoints par un certain Charles Pietry et trois de ses hommes, qui les laissent pour morts au bord de la Berezina. Mais leurs ennuis ne font que commencer…

Dans les tomes suivants vous suivrez leurs aventures à travers l’hivers russes et ce qu’il leur arrivera au fur et à mesure… mais retenez une chose, ils étaient dix…

Planche du tome 2

 Mon avis

Malgré une accroche initiale difficile (il m’a fallu 3 ans pour enfin accrocher à l’histoire) je dois avoué que j’ai avalé les 5 tomes (les 4 du premier cycle et le premier du second) en un après-midi (bon il faisait moche et j’étais un peu dans le gaz à cause d’un état grippal) mais je dois avoué que parfois le temps rend bien des services en permettant de mûrir et d’apprécier de nouveau récit.

Cette histoire, qui aurait pu être inspirée de faits réels, m’a vraiment scotchée tant au niveau du récit que de l’intrigue.

Les autres tomes de la série sont :

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :