Nirvana – Seconde génération (Soleil)

Nirvana - Seconde génération

Le Nirvana est une drogue qu l’on l’inocule directement dans le cerveau et qui a pour effet de disperser les molécules du consommateur dans l’air. C’est la première drogue quantique. Une fois l’effet du trip dissipé, le corps se recompose enfin, parfois avec quelques morceaux en moins.

Ce second tome débute lorsqu’un vaisseau s’écrase sur Equinoxe une planète plutôt hostile.

Bilan du crash ?
10 survivants sur l’ensemble des passagers du vaisseau : un capitaine (qui en sait plus qu’il n’en dit) et 9 personnes qui ont semble-t-il quelque peu perdu la mémoire suite à leur séjour dans des chambres de stase…

Pourquoi se sont-ils crashés ?
Parce qu’ils ont un Blaster à leur trousse. Un robot de combat construit pour tuer toute personne ayant pris du Nirvana. Les héros vont donc devoir faire face à une planète hostile et inconnue et à un Blaster qui veut leur peau.

Nirvana - Seconde génération

© Soleil

Tant le premier volume de Nirvana m’avait bien plu, tant ce second volet m’a laissé de marbre… le problème étant que je ne sais pas vraiment pourquoi 🙁

Peut-être que l’histoire en elle-même n’est pas très originale comparée au tome 1 qui, lui, apportait quelque chose de nouveau dans le scénario alors que le tome 2 ressemble à des choses déjà vues/lues à savoir un groupe de survivants à un crash qui cherche à survivre dans un milieu hostile et pourchassé par des entités supérieures… Et aussi peut-être parce qu’avec Istin aux commandes je m’attendais à quelque chose de plus innovant…

Par contre j’ai vraiment été séduit par les dessins de Boudoiron qui comme pour le premier tome restent d’une excellente qualité.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :