Victor Hugo, aux frontières de l’exil (Daniel Maghen)

Victor Hugo, aux frontières de l'exil

Septembre 1853. Victor Hugo est en exil sur l’île de Jersey.

Passionné de spiritisme, le poète assiste régulièrement à des séances de tables tournantes jusqu’au jour où le fantôme de sa fille Léopoldine lui apparaît. Dès lors, il est hanté par des visions nocturnes lui intimant de faire la lumière sur le drame. Accident ou meurtre ? Victor Hugo sort de son exil et se lance dans une enquête qui le mènera jusque dans les mystères du ventre de Paris.

Sur l’île de Guernesey, John Charles Tapner mène une vie de petit fonctionnaire tranquille. Derrière cette apparence respectable, la réalité est tout autre : en plus d’entretenir sa femme, il prend part à diverses arnaques pour subvenir aux besoins de sa maîtresse ! Lorsque sa logeuse meurt dans des circonstances suspectes, il devient le suspect principal et se retrouve condamné à mort… Pour le sauver, sa femme rédige un appel au secours à l’intention de Victor Hugo, connu pour ses convictions abolitionnistes et son influence…

Ce récit, bien qu’en partie imaginaire, est inspiré de faits réels. Victor Hugo fut un fervent abolitionniste qui s’est battu pour la grâce de Tapner et a «réellement» communiqué avec le spectre de sa fille lors de séances de spiritisme.

Victor Hugo - Aux frontières de l'exil

© Editions Daniel Maghen

Bande dessinée achetée sur les conseils de mon libraire BD-World à Waterloo (oui Victor Hugo à Waterloo, morne plaine tout ça…), cette histoire tournant autour d’un épisode romancé de la vie de Victor Hugo est un polar très bien ficelé et surtout superbement mis en images !

Les dessins de Laurent Paturaud sont tout bonnement splendides et les traits des personnages sont d’une justesse les rendant presque réels (surtout les femmes qui sont juste splendides) et servent à merveille le très scénario d’Esther Gil qui nous mène sur les traces d’un Victor Hugo prenant tous les risques pour retrouver l’assassin de Léopoldine sa fille disparue tragiquement 10 ans plus tôt.

Le seul petit bémol tout de même concernant cette oeuvre serait sa taille (112 pages dont une partie de cahier de dessins et de travail) qui fait que l’album est relativement lourd à lire mais ceci n’est qu’un détail.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :