Le Bâtard des étoiles – Le regard des autres (Sandawe)

Le Bâtard des étoiles - Le regard des autres

Cela s’est passé une nuit, au bord d’une route de campagne. Elle ne se souvient de rien. Mais, neuf mois plus tard, elle donnait naissance à un enfant… bizarre. La couleur de sa peau est… incertaine. Il a seulement trois doigts à chaque main.

E.T. Serait-il de retour? Ben… Justement… L’hypothèse n’est pas si farfelue que ça! Et, quand la jeune mère, sept années plus tard, pour lui permettre de vivre normalement, dévoile son secret dans une émission TV en “prime time”, et explique tout ce qu’elle a dû faire pour le cacher aux regards des curieux, elle obtient l’effet opposé. La machine médiatique se met en branle. La chasse au scoop commence. Avec, comme gibier, le bâtard des étoiles.

Cauvin a bercé ma jeunesse que ça soit avec Cédric, Pierre Tombal et principalement Les tuniques bleues, mais je me suis vite lassé des deux premiers et je trouvais qu’à la fin les aventures de Blutch et Chesterfield tournaient en rond…

Donc quand Sandawe m’a envoyé un exemplaire presse de sa nouvelle série « Le Bâtard des étoiles » j’avoue que j’ai hésité à lire l’album pour finalement me dire : « Bah pourquoi ne pas lui laisser une chance ».

Pour aller directement au but, je n’ai pas trouvé l’histoire fort intéressante de prime abord et les dessins ne sont plus à mon goût, car je recherche généralement un graphisme plus mature, sophistiqué. Mais, en y réfléchissant a posteriori, je me suis rendu compte que le « Bâtard des étoiles » nous parlait de thèmes plus profonds.

  1. Le premier d’entre eux, est le viol et du refus de l’avortement.
    Car même sans le dire ouvertement au début, la façon dont la mère se retrouve enceinte est un viol typique (hormis le fait que ça soit par un extraterrestre) et elle refuse l’avortement d’un enfant dont elle connaît la situation et les différences dont il a hérité de son père.
  2. Le deuxième thème de société est le désir de médiatisation à outrance.
    Vive les émissions genre Confessions Intimes, Pascal le grand frère et autres émissions exposant la médiocrité d’une famille aux yeux de tous pour que celle-ci ait ses 30 minutes de gloire qui, généralement, se transformeront en mois de honte suite à la (re)diffusion de l’émission.
  3. Le dernier thème (et sans doute le plus important) est celui de l’acceptation de la différence entre les personnes que ça soit physique (dans ce cas), mais aussi religieuses, culturelles ou autres.

Donc pour conclure, je dirais que « Le bâtard des étoiles » n’est pas ma tasse de thé, mais permettra sans doute à ses lecteurs de réfléchir sur des phénomènes de sociétés et de penser comment améliorer les choses.

Le Bâtard des étoiles - Le regard des autres

20€
6.8

Scénario

7.0/10

Dessins

6.5/10

Plus

  • Cauvin aux manettes ce qui est signe de qualité
  • Parle de l'acceptation de la différence et de la médiatisation à tout prix

Moins

  • Je suis peut-être un peu trop vieux pour ce genre d'histoires

Related posts