Bug – Livre 1 (Casterman)

Bug - Livre 1

Jeudi 13 décembre 2041. Un crack informatique d’origine inconnue efface toutes les données virtuelles, plus aucun appareil numérique ne fonctionne. Dans ce monde au bord du chaos, le cosmonaute Kameron Obb, seul survivant d’une mission sur Mars, est ramené sur Terre. Il est porteur d’un bug extraterrestre qui a décimé son équipage. En dépit d’une tache bleue croissante sur l’arcade, sa santé semble excellente,
mais il présente une étonnante hypermnésie… comme si toutes les données perdues avaient migré dans son cerveau. Kameron Obb devient l’objet de toutes les convoitises gouvernementales. Il n’a, lui, qu’une seule idée : retrouver sa fille kidnappée.

Les dernières oeuvres (et seules) oeuvres de Bilal que j’ai lu était « Julia & Roem » et « Les Fantômes du Louvre ». Tant j’avais aimé le premier tant, le second m’avait déçu au point de ne pas garder l’album et de l’offrir à un proche. Donc j’étais un peu excité et curieux en voyant qu’il sortait une nouvelle série « Bug ».

Dans cette histoire d’anticipation, Bilal nous pousse dans un Monde qui se réveille un matin sans aucun accès à Internet et dans lequel quasi tous les équipements connectés ou digitaux sont tombés en panne causant de nombreuses catastrophes laissant tout le monde dans le doute et les dirigeants mondiaux dans l’expectative quant aux origines du problème.

Bilal nous propose aussi des personnages très intéressants en allant du père voulant sauver sa fille enlevée par la mafia au psychopathe voulant la même chose en passant par une mère inquiète et des politiciens et êtres humains perdus par ce qui arrive.

Si le scénario m’a vraiment emballé, je ne vais pas dire la même chose des dessins et là, vous allez me descendre en flèche en me disant « Mais tu es fou ! Bilal est un des plus grands artistes du neuvième art. Comment est-ce que tu peux ne pas être convaincu par ses dessins ??? ».

Et bien je vous répondrai que oui ses dessins et sa mise en couleurs sont beaux et qu’il a du talent, mais, je n’accroche pas des masses avec sa façon de dessiner et je ne sais vraiment pas pourquoi d’où la note assez basse que je donne à « Bug » sur ce point.

Avec « Bug », Bilal nous propose une belle critique de notre société actuelle et de celle des années à venir de par notre dépendance aux canaux digitaux et à notre hyper connectivité. Une belle découverte !

Bug - Livre 1

18€
7

Scénario

7.5/10

Dessins

6.5/10
Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :