Bumf (Futuropolis)

Bumf

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Or, la terre était informe, et vide ; les ténèbres couvraient l’abîme. Et l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. Et Dieu dit alors : que la lumière soit … Des millénaires plus tard, nous devons constater que cela a sacrément dérapé : pollution, violence, pauvreté, corruption… C’est dans ce contexte particulier que le capitaine d’aviation Joe Sacco, de l’escadron 6147, est amené à bombarder Téhéran. Heureusement, son identité d’auteur de roman graphique est révélé et il redevient simple soldat, assistant d’un colonel moustachu et bedonnant qui, pour en découdre avec l’ennemi teuton, a décidé de « baiser le kaiser » et ses hommes ; Par conséquent, il vit nu, prêt à donner de sa personne !

Bumf nous ramène donc au début de la carrière de Sacco, à l’époque où il était dessinateur humoristique d’avant-garde. Bien qu’il soit désormais connu du monde entier pour ses ouvrages de reportages et de réflexion tels Gaza 1956 ou Gorazde, Sacco a d’abord travaillé le dessin d’humour, la caricature et la satire, dont il est aussi acteur puisqu’il se met en scène. Avec ce dernier volume, Sacco nous prie d’avance de l’excuser : « Les gens attendent bien mieux de moi. Après cela, il est peu probable que l’on me retrouve sur un timbre ! »

Je ne connaissais Sacco que via ses bandes dessinées de reportage (genre qui ne m’intéresse pas des masses) et les articles écrit par Mélanie.

Donc quand j’ai vu qu’il sortait une BD au format comics chez Futuropolis je me suis dit que je pourrais lui laisser une chance et je dois avouer que je suis assez mitigé sur le résultat final car je n’ai pas très bien où il voulait aller avec ce récit.

Dans la description présente sur le site de Futuropolis Bumpf est décrit comme « un livre drôle, trash, qui n’a pas peur d’être outrancier » et c’est vrai que ça correspond bien à ce que j’ai ressenti en le lisant. Drôle car oui il y a de l’humour, trash car il ne faut pas avoir peur de voir de la nudité (masculine et féminine) sur la majorité de l’album et de voir des hommes s’adonner au cannibalisme et outrancier car il remet en question le fondement des religions.

Pour moi Bumf est donc une sorte d’OVNI qui malgré de bons côtés est toute fois assez inégale et dont je n’ai pas vraiment compris la finalité de l’histoire.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Related posts