Chez Adolf – 1933 (Delcourt)

Le 30 janvier 1933, Adolf Hitler arrive au pouvoir en Allemagne. Ce jour-là, le bar au rez-de-chaussée de l’immeuble où réside le professeur Karl Stieg change de nom pour s’appeler Chez Adolf, patronyme du propriétaire. C’est aussi le jour où Karl décide de tenir un journal sans imaginer à quel point les années à venir vont impacter les habitants de son immeuble et le destin du monde.

« Chez Adolf » nous plonge dans ce que l’Allemagne a vécu de pire au niveau politique en nous permettant de nous mettre à la place de Karl Stieg, professeur et écrivain de son état, qui vit depuis sa position la montée du nazisme et de nous demander ce que nous aurions fait à sa place. Serions-nous restés de marbre en ne nous impliquant pas ou aurions-nous rejoint le parti pour garder notre emploi ou nos avantages même si ça voulait dire mettre en danger des connaissances et amis ?

Et en fait, si j’y pense, « Chez Adolf » ressemble un peu à un huis clos (un peu comme la série « Plus belle la vie ») dans lequel nous suivons les histoires des habitants de l’immeuble se trouvant sous le bar nouvellement nommé « Chez Adolf » (prénom du propriétaire) qui surfe sur le récent accès au pouvoir du chancelier. Nous y suivons la vie des habitants qui voient la montée des jeunesses hitlériennes, de l’antisémitisme et de repli identitaire gangrener leur quotidien.

Cette immersion dans la terreur que le nazisme instaura entre 1933 et 1945 devrait nous permettre de repenser à ce qu’il se passe de nos avec les différents replis identitaires et mouvements d’extrême droite qui montent à travers le monde que ça soit en Europe, aux États-Unis ou ailleurs. Une belle base de pensée.

Chez Adolf - 1933

14,95€
7.9

Scénario

8.5/10

Dessins

7.2/10
Advertisements

Related posts