Coffin Hill – Tome 1 (Urban Comics)

Coffin Hill - Tome 1

Eve Coffin est une jeune flic de Boston qui grâce à un coup de chance arrive à arrêter un tueur en série et reçoit pour cet exploit une promotion. Malheureusement pour elle, cet état de grâce ne va pas durer longtemps car en rentrant chez elle le soir de la célébration elle est grièvement blessée au visage par un dealer venu rechercher sa drogue auprès de sa colloc’.

Eve survit miraculeusement en n’ayant juste perdu l’usage d’un oeil mais ne peut plus être flic à cause de ça.

Pour se ressourcer, elle décide de retourner à Coffin Hill, la demeure familiale, où elle se retrouvera plongée dans une histoire de disparitions multiples qui lui feront remonter de douleurs souvenir d’une nuit dans les bois mêlant sexe, drogue et magie noire, au terme de laquelle Eve se réveilla nue, couverte de sang et incapable de se remémorer les événements passés. L’une de ses amies a disparue, une autre séjourne en hôpital psychiatrique et le dernier sait tout de la responsabilité d’Eve durant cette nuit.

Coffin Hill nous propose un scénario de Caitlin Kittredge bien rythmé, dense et intriguant qui nous mène sur les traces d’une famille de Nouvelle-Angleterre dont la lignée est maudite depuis des siècles et dont la dernière née, Eve, va lutter contre les forces responsables de ce malheur au sein même de la forêt de Coffin Hill.

Les dessins de Miranda Inaki sont, pour moi, très juste et complètent bien le scénario même si une palette plus sombre aurait peut-être plus indiquée.

Coffin Hill est un bon comics plein de suspens et rythmé comme il le faut qui devrait plaire aux fans d’ésotérisme et de romans policier. Le seul bémol pour moi serait la fin annonçant un second tome car je n’ai pas vu passé (distraction ?) le fil conducteur ni l’événement annonçant cette suite.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Related posts