Publicités

Colt & Pepper – Pandemonium à Paragusa (Delcourt)

Dans une étrange Amérique du 17e siècle, où se côtoient créatures étranges venues de réalités alternatives, magie et intrigues politiques, le capitaine de la garde Salomon Culpepper ou « Pepper » pour les intimes, cherche à sauver son neveu Colt qui s’est mis dans une situation inextricable avec le duc de Paragusa. Cette ville, où il a si souvent fait respecter la loi, se retourne alors contre lui.

Avec « Colt & Pepper », Darko Macan nous emmène dans une version heroic fantasy des États-Unis qui, du jour au lendemain, se retrouve envahi par des créatures magiques, mais où des êtres humains ont disparus comme s’ils n’avaient jamais existé (un peu comme dans Infinity Wars/End Game ou Crisis on Infinite Earths), mais, comme partout, ce genre d’événement créé des tentions entre les habitants initiaux et les nouveaux venus surtout quand ceux-ci sont des créatures magiques (genre des chats-vampires qui demandent aux passants s’ils peuvent sucer leur sang).

Et au coeur de ces tensions se trouve le duc de Paragusa qui se comporte comme un tyran et donc s’attire les foudres d’une certaine partie de la population qui souhaite l’assassiner et c’est là que le neveu du chef de garde du duc entre en scène pour se débarrasser de l’imposteur. Problème, son oncle se rend compte du complot et prévient la garde du château qui arrive à stopper la rébellion et emprisonne les contrevenants dans le donjon.

Si l’intrigue du scénario, à la croisée d’un compte de Narnia et de Don Quichotte ou autre récit d’aventures du 17e siècle, m’a bien plu, j’avoue que mon expérience de lecture s’est un peu refroidie avec les graphismes de Kordey que je trouve assez spéciaux et qui ne correspondent pas trop à ce que j’aime.

Si vous êtes fan d’heroic fantasy, de magie et d’intrigues politiques, « Colt & Pepper » est sans doute une bonne série pour vous.

Colt & Pepper - Pandemonium à Paragusa

14,95
6.3

Scénario

7.0/10

Dessins

5.5/10
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :