Batman – La cour des Hiboux et La nuit des Hiboux (DC Comics et Urban Comics)

Batman - La cour des Hiboux

En septembre 2011, DC Comics repart de zéro pour 52 de ses séries, et inévitablement Batman en fait partie. Pour ceux qui ne suivent pas particulièrement l’univers des comics, Batman sort dans plusieurs séries (The Dark Knight, Batman & Robin, Batman, …).

Après une absence plus ou moins longue, Bruce Wayne revient donc sous le masque du Chevalier Noir (si Objectif-BD est satisfait de cette review, je vous expliquerai sans doute ce qui s’est passé auparavant… sinon, lisez tous les tomes de Grant Morrison présente Batman).

Dans le tome 1, Batman se retrouve donc face à un nouvel ennemi, l’Ergot, un mystérieux tueur en série aux allures de hibou, ayant pour cible…Bruce Wayne. Plus l’enquête progresse, plus notre héros découvrira les dessous de sa propre famille et le passé trouble de la ville de Gotham, tout ça le menant à se confronter à un groupe nommé: la cour des hiboux.

Batman - La cour des Hiboux

© Urban Comics / DC Comics

Suite à cette introduction, le tome 2 passe à l’action, avec une attaque massive des Ergots, chargés par ce groupuscule d’éliminer toutes les personnes influentes de Gotham, de Jim Gordon à Bruce Wayne… Un tome tout en action, en surprise et en affection surtout dans les interactions entre Bruce et Alfred.

Batman - La nuit des Hiboux

© Urban Comics / DC Comics

Aux commandes de cette série, Scott Snyder au scénario, connu pour American Vampire, et Greg Capullo au dessin (mais pas que). Et ce duo a relevé un défi pas facile, qui au final est une véritable réussite, DC Comics ayant d’ailleurs décidé de les relancer sur le titre pour encore un bon moment (et juste pour vous appâter, l’arc suivant est encore meilleur).

Graphiquement, Greg Capullo offre son talent à travers un dessin dynamique, moderne.
Dans le tome 2, on trouve également des artistes « Backup », comprenez par là des dessinateurs qui pendant l’absence de l’illustrateur principal viennent prendre la relève. Et le choix de ces backups est là aussi judicieux, avec des dessinateurs comme Jason Fabock ou Becky Cloonan.

Pour info, le tome 1 regroupe les épisodes 1 à 7, le tome 2 quant à lui regroupe les épisodes 8 à 12 + un petit bonus non négligeable: Batman Annual 1. Urban Comics nous gâte avec cette mini histoire centrée sur les origines de Mr Freeze, vilain emblématique des aventures de Batman (et qui, rassurez-vous, n’use pas de vannes pourries comme dans le film de Joel Schumacher).

Au final, si vous avez envie de vous lancer dans l’aventure Batman et que vous ne savez pas par où commencer, c’est sans aucun doute l’un des titres sur lequel vous pouvez foncer. Il y a très peu de références à ce qui s’est passé auparavant, ce qui permet à ceux qui n’ont encore rien lu de plonger directement dans l’action.

Intéressé par La cour des Hiboux ?
Achetez sur Amazon.fr

Intéressé par La nuit des Hiboux ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :