Chaos Team – 1.1 (Akileos)

Près de 4 ans après une frappe extra-terrestre qui a détruit la majorité des forces armées et mis à genoux les gouvernements des différentes Nations du globe, la Terre n’est plus qu’un vaste terrain de jeux pour ses nouveaux maîtres, anciens mafieux, criminels ou autres fanatiques religieux.

Ces derniers, devenus désormais de véritables seigneurs de la guerre font souvent appel à une entreprise de mercenaires et d’armement, ayant survécu à l’invasion et à même de fournir hommes, armes et munitions, voire produits de première nécessité : Blackfire Industries.

C’est dans cet environnement de chaos et de guerre que nous découvrons la Chaos Team, une unité de mercenaires liée à Blackfire et dirigée par John Clem, en mission de protection à Grenade, auprès du nouveau Pape.

exemple de page

Une planche de l’album

Chaos Team - planche

Mon avis sur Chaos Team

Le thème de Chaos Team n’est pas forcément novateur (dixit les auteurs) mais il faut reconnaître que pour une fois nous ne suivons pas de gentils rescapés tentant de survivre vaille que vaille comme dans la majorité des récits de ce genre !

Suivre une équipe de mercenaires dans leur quotidien guerrier mais aussi dans leur vie privée avec leurs difficultés nous fait découvrir que même si ceux-ci sont dopés à l’adrénaline ils restent des êtres humains avec leurs doutes, incertitudes et états d’âmes.

Les dessins de Ronan Toulhoat (qui avait réalisé avec Vincent Brugeas, qu’il retrouve pour cette série, Bloc 109 toujours chez Akileos) rendent l’atmosphère très prenante et permettent à ce comics (vu le format narratif et de l’objet je le classerais plus dans cette catégorie que comme une bande dessinée) de tenir en haleine le lecteur.

Ce n’est pas spécialement un coup de coeur comme le fût Bad Ass mais si vous aimez le genre, je vous encourage à le lire 🙂

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :