Superman – Red Son (DC Comics & Panini)

Superman - Red Son

Et si Superman n’était pas le champion Américain de l’ordre et de la justice universelle ?
Et si Superman n’avait pas été recueilli par la bonne et bien aimante famille Kent mais plutôt par une famille issue de l’URSS ?

Et bien c’est ce que ce Superman – Red Son nous raconte !

L’histoire de Red Son

Les Etats-Unis sont en alerte : leur président Dwight D. Eisenhower vient de leur annoncer que les autorités russes ont dévoilé l’existence d’un étrange individu costumé aux pouvoirs hors du commun.

Capable de voler et plus puissant que toutes les bombes à hydrogène réunies, l’homme, appelé Superman, est là pour servir Staline et ses ordres.

Ne sachant que faire, le président souhaite que Lex Luthor, un scientifique de génie, trouve la faille de cette nouvelle menace. Sans solution rapide, la guerre froide pourrait clairement tourner en faveur des russes.

Multipliant les sauvetages, Superman devient rapidement la nouvelle coqueluche du peuple russe. Mais celui-ci n’est pas un soldat, il est là pour faire régner la morale et la justice. Alors qu’un satellite s’apprête à chuter sur Métropolis, aux Etats-Unis, il intervient et sauve la ville du désastre. Staline a clairement compris que ce nouvel héros était un atout indéniable pour lui et son peuple. Il organise régulièrement des manifestations en son honneur. Lors d’une soirée avec les représentantes de Themyscira, Superman se fait une amie en la personne de Diana. L’omniprésence du surhomme commence quelque peu à exaspérer, et pas que dans le camp ennemi…

Extrait de Superman - Red Son

Ce que j’ai pensé de ce Red Son

Je dois vous avouer que parmi tous les super héros les plus connus Superman doit être celui que j’aime le moins car contrairement à un Batman, Green Arrow ou même Green Lantern (pour ne prendre dans l’univers DC auquel il appartient) il est vraiment trop lisse, trop parfait, trop nunuche (chose que Christopher Reeves parvenait à rendre à merveille à l’écran d’ailleurs). Je me disais donc qu’une transposition de l’histoire en URSS communiste dirigée par la main de fer de Joseph Staline allait enfin pouvoir lui donner un peu de relief et force est de constaté que le pari est… seulement en partie réussi !

En partie car dans cet album Superman n’est pas forcément aussi ennuyant que dans les comics classiques car, même en voulant bien faire, il ne fait peut-être pas forcément les bons choix ce qui lui amène de s’attirer les foudres de nombreuses personnes (anciens alliés comme ennemis depuis toujours) mais reste toujours aussi maladivement droit dans ses bottes et campe sur ses positions qu’il estime être absolument les meilleures.

Maintenant Red Son m’a aussi permis de voir un Lex Luthor, qui même en étant toujours aussi mégalomane, est, pour moi, presque le personnage le plus intéressant de l’histoire de part son génie et son envie absolue de battre Superman (création de divers monstres pour rivaliser avec l’homme de Krypton, de robots, etc).

L’autre partie très intéressante est la toute fin du comics qui, en essayant de ne pas spoiler ceux qui voudraient lire ce récit, m’a vraiment fait lâcher un gros « WTF !!!! » en découvrant l’après-Superman…

Bref si comme moi vous ne raffolez pas des aventures de Kal-El, je pense que vous devriez apprécier un peu plus cet album que les autres mais pas forcément. Par contre si vous aimez Superman je pense que vous devriez aussi bien aimer Red Son.

(La version que j’ai lu a été publiée chez Panini mais n’est plus éditée mais Urban Comics va rééditer l’album qui sortira le 20 septembre 2013)

Superman - Red Son

15€
7.8

Scénario

8.0/10

Dessins

7.5/10
Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :