Conquêtes – Islandia (Soleil)

Conquêtes - Islandia

L’objectif est atteint : Islandia, planète de glace où une seule race d’autochtones est répertoriée. Sur ordre de l’amiral Ragnvald Hakarsson, l’oberleutnant Kirsten Konig est chargée d’établir le contact avec les « Islandiens ». Mais depuis son réveil, Konig a des maux de crâne incessants, des vertiges et des hallucinations qui semblent reliés à la planète. Au sol, on lui apprend que Colony 2 a été attaquée ne laissant aucun survivant ni témoin.

Konig enquête, et alors que tout accuse les Islandiens, elle creuse une toute autre piste qui va la mener au coeur d’un complot qu’elle n’aurait jamais cru possible.

« Conquêtes » est donc la nouvelle série de science-fiction de Jean-Luc Istin (qui est aussi le scénariste de La Cathédrale des Abymes) qui met en scène 5 armadas de vaisseaux spatiaux, venant d’une Terre victime d’une apocalypse ayant provoqué un exode, ayant pour destination finale une exoplanète différente (d’où les 5 tomes).

Ce premier volet nous met en présence de l’armada venant des pays nordiques se dirigeant vers une planète glacée qu’ils décident de nommer Islandia en hommage à leur terre natale.

L’histoire démarre avec le réveil des différents équipages (militaire, scientifique et civil) et la mise en route pour l’exploration et, bien entendu, la colonisation de ce nouvel habitat potentiel. Notre héroïne en charge de faire le premier contact avec les locaux se nomme Kirsten Konig et est lieutenant dans l’armée. Problème, l’amiral de la flotte et elle s’entendent comme chien et chat et son supérieur ne cherche que l’occasion pour se débarrasser d’une tête brûlée gênante.

Bref, vous l’aurez deviné, la bande dessinée tourne globalement autour de cette relation tumultueuse, mais aussi autour de la relation compliquée entre Kirsten et son amant sans oublier les équipes scientifiques qui jouent un grand rôle dans les événements tragiques qui émaillèrent les premiers jours de la colonisation de la planète.

Je dois avouer que j’ai réellement apprécié la lecture d’Islandia tout en remarquant quelques influences par exemple les films 2001 Odyssée de l’espace, Avatar, mais aussi avec quelques bandes dessinées telles que Siberia 56 ou Lost Planet, mais ces ressemblances n’enlèvent rien à la qualité de l’oeuvre proposée par Istin, Radivojevic (dessins) et Evangelsita (couleurs). Bref, une bonne série de science-fiction et je suis curieux de voir ce que les prochains tomes nous proposeront.

Conquêtes - Islandia

16,95€
7.3

Scénario

7.0/10

Dessins

7.5/10
Advertisements

Related posts