Cyberwar – Day 1 (Delcourt)

Cyberwar - Day 1

Lors d’un match de baseball auquel le président assiste, un blackout plonge la ville dans les ténèbres. C’est la panique. Le chef du gouvernement est évacué par hélicoptère pour éviter les troubles qui s’emparent de la rue. Jack rentre chez lui en moto et croise sur sa route un homme mourant qui lui intime d’emmener une clef USB à la Maison-Blanche pour éviter une troisième guerre mondiale…

À la lecture du pitch de cette nouvelle série, on pourrait penser que « Cyberwar » nous propose une énième version d’histoire d’attaque sur les États-Unis où les gentils Américains devront tout faire pour sauver leur pays et le Monde. Alors oui, ce postulat est bien présent, mais l’histoire de ce premier tome ne se résume pas qu’à ça.

Si tout démarre sur une panne de courant dans un stade, puis dans la ville et finalement tout le pays, l’histoire bascule rapidement sur plusieurs personnages aux personnalités aussi diverses que variées allant de la femme astronaute au connard fini qui, chargé d’une mission par un agent de la NSA abattu dans un parc, préférera aller piller un magasin en confiant la mission à sa copine qui finira violée et étranglée à mort sur une route de campagne déserte.

Alors oui, « Cyberwar » est une bande dessinée abordant un thème maintes fois évoqué, un pays plongeant dans le chaos, mais ce premier volet nous montre que le scénario proposé par Daniel Pecqueur ne s’attarde pas spécialement sur les braves types qui vont tout plaquer pour sauver le monde et propose un panel de héros assez varié. Au final, même si c’est assez classique, la lecture de cette bande dessinée est assez sympathique.

Cyberwar - Day 1

14,5€
7.3

Scénario

7.0/10

Dessins

7.5/10

Related posts