Le Dahlia Noir (Casterman)

Le Dahlia Noir

Los Angeles Police Department, 1946.

Dwight « Bucky » Bleichert fête son premier jour aux Mandats, le prestigieux service où rêvent de travailler la plupart des flics de la Cité des Anges. Il fera équipe avec Leland « Lee » Blanchard, un collègue qui comme lui a été boxeur, et qu’il a déjà affronté sur un ring. Malgré les nondits entre eux, les deux hommes sympathisent. Ils ne savent pas encore qu’ils vont enquêter ensemble sur un crime qui va à la fois les rapprocher et bouleverser leurs existences : la mort atroce d’une jeune femme, Elizabeth « Betty » Short, surnommée le Dahlia Noir, dont on retrouve le corps mutilé dans un terrain vague, en janvier 1947…

Ainsi débute l’un des plus fameux romans noirs de la littérature américaine des dernières décennies, à la fois polar haletant et portrait saisissant de Los Angeles, dans toute sa fascination trouble : Le Dahlia noir, de James Elroy. C’est le plus francophile des dessinateurs américains, Miles Hyman, déjà auteur avec Matz, dans la même collection, d’une adaptation de Nuit de fureur de Jim Thompson, qui en signe la mise en images, très inspiré par la ville de Los Angeles où il a personnellement vécu plusieurs années.

Le Dahlia Noir

© Casterman

L’histoire du Dahlia Noir est une bonne enquête policière au sein du Los Angeles des années 40/50 sur fond de meurtre, violence et corruption et comme je n’ai pas lu le livre ni vu le film de De Palma (enfin il me semble pour ce dernier) je n’avais pas d’à-priori sur l’histoire.

Les dessins de Miles Hyman sont superbes et le rendu crayonné fait, je trouve, très années 40/50 même si parfois un certain manque de vie dans les visages des personnages se fait sentir.

On pourrait résumer cette adaptation du Dahlia Noir par Matz et Miles Hyman par un graphisme illustrant à merveille un récit policer hyper prenant dont vous ne verrez pas passer la lecture des 156 pages composant la bande dessinée.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :