Dead Life – Le calice (Soleil)

La ville de Galdercross est totalement isolée et assiégée par des hordes de zombies. Curtis, qui a tragiquement perdu toute sa famille, va devoir s’intégrer à cette communauté qui tente de résister au fléau. Mais il reste peut-être un espoir : retrouver le calice des morts pour le détruire. Cela devrait enrayer l’épidémie. Curtis prépare une expédition qui lui réserve bien des rencontres terrifiantes…

Cette chronique vous parle du troisième tome (reçu en service presse) de la série « Dead Life » dont je n’ai pas lu les deux volumes précédents et que je ne connaissais absolument pas et ma première réaction en ouvrant le colis de Soleil fut : « Pffff encore une série sur des zombies, ça devient vraiment lassant cette obstination zombiesque ».

Donc c’est un peu avec des « yeux de plomb » que j’ai entamé la lecture de « Calice », le tome 3 de « Dead Life« , car, comme dit plus haut, j’en ai un peu marre de ce genre de récits dont la trame tourne quasi systématiquement de la même façon et ne sont guère plus originales, mais, cette série est relativement différente de ses soeurs aînées, car elle implique un élément extérieur (ou divin ou démoniaque ou… mais je suppose que c’est expliqué dans les premiers tomes), le calice, comme déclencheur des épidémies de zombies.

Le scénario de Jean-Charles Gaudin est original, même si des éléments classiques des histoires de zombies sont présents, et les dessins de Joan Urgell rendent l’ambiance assez tendue et glauque à souhait.

Pour conclure, je dirais que « Dead Life » fait un peu exception dans l’univers des séries de zombies en ajoutant une touche d’ésotérisme qui m’a donné envie de découvrir les premiers tomes de la série 😀

Dead Life - Le calice

15,95€
Dead Life - Le calice
6.8

Scénario

6.5 /10

Dessins

7.0 /10
Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :