Deepwater Prison – Constellation (Soleil)

Deepwater Prison - Constellation

La délinquance et le crime ont augmenté en flèche aux États-Unis, les prisons sont surpeuplées. Le gouvernement américain a mis à l’étude un nouveau modèle de prison, installée dans une fosse marine abyssale au large des Bermudes, pour des détenus purgeant de longues peines. Les criminels les plus dangereux du pays y sont ainsi abandonnés et livrés à leur propre sort. À cette profondeur, impossible de s’échapper ! D’autant que la zone est infestée par les Serpentoïdes, de redoutables anguilles géantes.

Neuf cent mètres plus haut, à la surface, une plate-forme pétrolière explose et sombre, provoquant la plus grande catastrophe écologique de tous les temps. Une équipe de colmatage est envoyée en urgence dans les fonds marins. Seul lieu de résidence à cette profondeur, la Deepwater Prison, où des mutins fomentent des plans d’évasion…

Ça faisait longtemps que je voulais lire Deepwater Prison mais je n’ai eu l’occasion de lire les deux premiers tomes que récemment.

En découvrant le début du premier tome – à partir de la 3ème planche – je me suis tout de suite dit : « Tiens, cette scène me semble familière ! » et en effet, le lieu et l’incident sont identiques à la marée noire qui a eu lieu en 2010 dans le Golfe du Mexique sur la plate forme Deepwater Horizon (tiens encore une coïncidence) et petite référence supplémentaire, le logo de la Prometheus-Oil ressemble beaucoup à celui de BP 😉

Hormis ce « fun-fact », Deepwater Prison pourrait s’apparenter à une sorte de Prison Break des abysses mêlé à Carthago (du même scénariste Christophe Bec) ce qui donne un mélange bien balancé qui ne laisse que peu de temps morts (mais ceux-ci sont nécessaires) en proposant une vue sur la façon dont les hommes peuvent agir lorsqu’ils sont forcés de vivre en huis-clos sous la houlette de gardes se prenant pour des messagers de Dieu qui est incarné ici par le directeur de la prison (en écrivant cette phrase ça me fait au Protocole Pélican sauf qu’ici les prisonniers sont de vrais criminels et pas des gens enlevés aléatoirement).

J’ai vraiment apprécié la lecture des deux tomes et j’espère que le troisième et dernier sera de la même veine.

Deepwater Prison - Constellation

14,5 €
7.8

Scénario

8.0/10

Dessins

7.5/10

Plus

  • Sorte de Prison Break mais par 900m de fond
  • S'inspire de la marée noire causée par BP en 2010

Moins

  • Dessins parfois inégaux (plans larges superbes mais visages un peu moins bien)

Related posts