En Italie, il n’y a que des vrais hommes (Dargaud)

« En Italie, il n’y a que des vrais hommes » est un roman graphique sur le confinement des homosexuels à l’époque du fascisme. Il est signé par les auteurs italiens Luca de Santis et Sara Colaone. À cette époque, les lois raciales ne prévoyaient pas de peine à l’encontre des homosexuels puisque, d’après Mussolini, tous les hommes italiens étaient des mâles, actifs et virils.

Avec cet album, on suit le reportage de deux journalistes italiens. Ils filment leur voyage avec Ninella, 75 ans. Ninella est un homosexuel qui a été pris en flagrant délit en août 1938, arrêté et déporté sur une île au sud de l’Italie. Son crime: « s’adonner à la pédérastie passive, causant un grave préjudice à la morale publique et à l’intégrité de la race… »

vrais-hommes-4

© Dargaud

On reconstruit petit à petit l’histoire de cet exil grâce à des flash-back. Le récit est tout à la fois dur, touchant et émouvant, mais aussi drôle.

À travers les cases, on découvre la vie de ces hommes en confinement, la manière dont ils s’organisent, leurs relations entre eux, mais aussi avec les gardes. Et aussi étonnant que celui puisse paraitre et malgré les difficultés et les injustices quotidiennes, le groupe vit dans une relative liberté.

vrais-hommes-2

© Dargaud

Ce roman graphique est un réel travail historique. C’est tout un versant de l’Histoire qui aurait pu disparaître avec les derniers témoins. Ceux-ci n’ont pas médiatisé leur mésaventure par peur, par honte ou tout simplement pour tourner la page. Un beau devoir de mémoire.

En Italie, il n'y a que des vrais hommes

16,45€
9.3

Scénario

9.0/10

Dessins

9.5/10
Advertisements

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :