D’encre et de sang – Tome 2 (Sandawe)

D'encre et de sang - Tome 2

Katja est une journaliste d’origine autrichienne. Elle est également au service de la Résistance.

Lors de l’été 1944, elle débarque à Bruxelles avec pour mission d’approcher Léon DEGRELLE, journaliste influent et sympathisant
nazi, afin de permettre sa mise hors d’état de nuire avant l’arrivée des Alliés dans la ville.

Le traître s’avérant difficile à approcher, notre héroïne va intégrer le quotidien « Le Soir », principal outil de propagande de l’Occupant, pour retrouver sa piste.

En parallèle, elle se voit confier une grosse affaire dont personne ne semble vouloir au journal : une série de meurtres odieux de jeunes femmes juives dont on retrouve les corps affreusement mutilés.

Il est toujours difficile de se faire une opinion sur une série en ne la commençant que par le dernier tome, mais c’est aussi ça la magie de recevoir des exemplaires en service presse (*), ça offre l’opportunité de découvrir une série qui se passe dans notre Bruxelles de la fin de la Seconde Guerre mondiale et nous fait part de la vie d’une journaliste autrichienne infiltrée dans la rédaction du journal « Le Soir ».

Même si j’ai loupé le contexte du premier album, j’ai trouvé l’histoire proposée par le duo Renaud/Gihef est intéressante sur plusieurs points. Tout d’abord, elle nous promène dans un Bruxelles que peu d’entre-nous ont connu, ensuite elle nous informe sur la façon dont les journaux ont collaboré avec les nazis (ici le journal « Le Soir » et enfin, et le point le plus important, les différentes enquêtes que Katja doit mener que se soit pour retrouver la trace de Degrelle ou élucider le mystérieux massacre de jeunes juives dans les abattoirs d’Anderlecht.

Niveau dessins j’ai trouvé la palette de couleurs peut-être un peu trop claire par rapport à la situation de l’époque et des faits à traiter et la manière dont certains visages sont mis sur papier ne sont pas à mon goût, mais pour le reste il n’y a rien à dire.

Ce second tome de « D’encre et de sang » est pour moi une bande dessinée qui, même si les enquêtes s’emmêlent un peu, mais c’est peut-être dû au fait qu’il me manque les informations du tome 1, propose une bonne intrigue policière et m’a donnée envie de lire le premier volume.

(*) Pour clarifier tout de suite, oui je reçois des services presse de la part de certaines maisons d’édition, mais, la politique du blog – enfin la mienne en tout cas – est de ne jamais (ou très rarement) écrire un article sur une bande dessinée pour la descendre. Si je n’aime absolument pas une bande dessinée je n’en parle pas si mon avis est plus mitigé j’en parlerai sans doute en expliquant pourquoi.

Mais au final comme pour toutes choses c’est une histoire de goûts et ce que je n’aime pas quelqu’un d’autre l’aimera.

D'encre et de sang - Tome 2

15€
7.3

Scénario

7.8/10

Dessins

6.7/10

Plus

  • Nous présente un Bruxelles de pendant la guerre

Moins

  • Palette de couleurs peut être trop claire et certains visages pas à mon goût
Advertisements

Related posts