L’homme qui tua Lucky Luke (Dargaud)

L'homme qui tua Lucky Luke

Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l’Ouest, une poignée d’hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l’or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l’aide qui lui est demandée : retrouver l’or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l’aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone…

Quand j’étais gamin, les aventures de Lucky Luke faisaient partie de mes bandes dessinées préférées (avec Les Tuniques bleues), mais au fil du temps je me suis écarté de lui, car je ne m’y retrouvais plus des masses (par contre, je regarde encore de temps en temps le dessin animé produit par Marc du Pontavice, car j’aime bien l’humour qui entoure l’univers).

Donc quand j’ai lu les nombreuses chroniques sur « L’homme qui tua Lucky Luke », et même si c’est un one-shot hors collection classique du cowboy solitaire, je me suis dit que ça serait une bonne occasion de replonger dans cet univers qui a bercé une partie de mon enfance.

Dès les premières pages on sent tout de suite que l’univers proposé par Matthieu Bonhomme est aux antipodes des albums de la série (enfin de ceux dont je me souviens) tant il est plus sombre et plus mature dans les dessins ce qui est d’ailleurs un peu troublant au début.

L’histoire en elle-même est dans la lignée de ce que Morris proposait, mais avec, tout comme pour les dessins, une maturité et une densité supérieure au niveau de l’intrigue et du scénario et des personnages plus sombres.

J’avoue que j’ai été un peu perturbé à la lecture des premières planches, mais, in fine, j’ai vraiment bien aimé le travail réalisé par Matthieu Bonhomme sur son hommage au héros solitaire.

L'homme qui tua Lucky Luke

14,99€
8.3

Scénario

9.0/10

Dessins

7.5/10
Advertisements

Related posts