La Ballade du soldat Odawaa (Casterman)

Comment galvaniser les troupes quand le moral sombre, que l’on pressent l’enlisement dans l’horreur ? Un capitaine du contingent canadien, dépêché sur le sol français, forme un commando de snipers amérindiens, dont le fameux soldat Odawaa, matricule Tomahawk. Très vite ses faits d’armes, surhumains, d’une violence inouïe, sèment la panique dans les lignes ennemies.

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé d’une bande dessinée historique donc à l’approche de la célébration de l’armistice de la Première Guerre mondiale, l’occasion s’offre à moi de vous parler d’une partie un peu beaucoup oubliée de cette guerre : l’aide apportée par les nations étrangères pour sauver nos pays de l’envahisseur teuton.

Avec « La ballade du soldat Odawaa », Cédric Apikian et Christian Rossi nous plongent dans une histoire basée sur celle d’un soldat canadien ayant fait preuve d’une grande habileté au combat Francis Pegahmagabow ayant été un des snipers alliés les plus « prolifiques » et ayant inspiré la peur dans les rangs ennemis de par son tableau de chasse (378 morts et quelques 300 Allemands prisonniers).

« La ballade du soldat Odawaa » est une superbe découverte et nous offre une superbe immersion dans ce que fut la première guerre mondiale d’un point de vue trop rarement abordé, celui des soldats étrangers venus défendre nos régions au détriment de leurs vies. À lire si vous êtes fan de récits historiques et/ou de guerre.

Pour faire un lien avec cette bande dessinée, vous pouvez regarder l’épisode « 5 autochtones badass de la WW1 (Canada) » de la chaîne Youtube NotaBene ci-dessous.

La Ballade du soldat Odawaa

19€
7.8

Scénario

8.0/10

Dessins

7.5/10
Advertisements

Related posts