La Cathédrale des Abymes – L’Évangile d’Ariathie (Soleil)

Sinead a 10 ans quand elle est recueillie par Simon, un templier. Il lui enseigne la prophétie des Abymes : comment les Dieux, lassés des guerres entre le Nord et le Sud, décidèrent de créer une gigantesque faille les séparant. La prédiction dit qu’un jour, une cathédrale reliera les deux empires et que le Messie viendra.

Devenue adulte, Sinead recherche un évangile lié à la prophétie.

Parallèlement, l’architecte Pier de La Vita rejoint la cité Anselme afin d’y régler un litige. Commence un périple des plus dangereux, car lui aussi est lié à la prophétie…

Tout d’abord, « La Cathédrale des Abymes » m’a intriguée de par la couverture de l’album (coucou l’obsession avec les Templiers) et ensuite un peu le résumé.

La première chose qui m’a choquée lorsque j’ai ouvert l’album est le style graphique proposé par Sébastien Grenier. En effet, les tons et la texture rendue par ses dessins et ses couleurs m’ont plus fait penser à des aquarelles de peintres qu’à des planches de bandes dessinées ce qui change un peu.

Ensuite, commence la lecture de l’histoire née du cerveau prolifique de Jean-Luc Istin (et voici le temps des liens internes : Excalibur Chroniques, Lancelot, Templier qui sont des bandes dessinées dans le même style que cette série, mais il y en a bien d’autres encore). La mise en place de la série est somme toute assez classique, un vilain veut récupérer une relique dans un monastère, mais les nonnes se défendent et sont finalement sauvées par une aide extérieure.

Là où ça devient intéressant, c’est que cette aide extérieure vient d’un Chevalier du Temple, mais un Templier pas comme les autres. En effet, ce Templier est une jeune femme qui fût recueillie lorsqu’elle était enfant et éduquée comme un homme dans un ordre n’autorisant pas les femmes à les rejoindre. Le reste de ce premier tome est, comme beaucoup de premiers tomes, une mise en place assez solide de l’univers qu’Istin veut mettre en place.

Si « L’Évangile d’Ariathie » ne m’a pas beaucoup surpris dans sa thématique ou sa mise en place, la série risque toutefois de faire partie de mes lectures tant le thème général fait partie des centres d’intérêt. Je dirais que « La Cathédrale des Abymes » est une série pour les amateurs d’heroic fantasy et/ou d’histoires de Templiers et de quête religieuse.

La Cathédrale des Abymes - L'Évangile d'Ariathie

14,95€
7.3

Scénario

7.5/10

Dessins

7.0/10

Related posts