La Guerre des Amants – Bleu Bauhaus (Glénat)

La guerre des amants - Bleu Bauhaus
  1. Après avoir quitté la Russie en compagnie de leur maître Kandinsky, Walter et Natalia entrent au Bauhaus en Allemagne.

École d’art et de tolérance, ils y découvrent l’écologie et la liberté sexuelle, un îlot de résistance face au fascisme naissant. Une drôle de vie d’étudiants les attend dans ce monde en crise, où d’étranges professeurs font aussi office de gourous. Les sentiments de Walter et Natalia s’exacerbent, ils vont s’aimer mais aussi s’opposer.

Walter ira même jusqu’à intégrer un mouvement spirituel de fanatiques présidé par le charismatique Johannes Itten, professeur au Bauhaus. Natalia fera tout pour sortir Walter de cette secte qui entretient de dangereuses connivences avec leur pire ennemi, le nazisme…

La guerre des amants - Bleu Bauhaus

© Glénat

Ce second de « La Guerre des Amants » nous fait découvrir un univers artistique que peu de gens connaissent (enfin je pense) car si on connaît le Bauhaus de nom – de part les éléments issus de son enseignement tels que architectures, design de meubles etc. -, on ne connaît pas forcément ce qu’il se passait lors de cours et dans la vie de tous les jours (liberté sexuelle, influence quasi de gourou de certains profs, les différentes attaques du nazisme…).

L’histoire d’amour entre Natalia et Walter évolue et se renforce par rapport au premier volet qui nous présentait les prémisses d’un amour qui in fine s’annonce compliqué même si se sont deux âmes sœurs.

Tout comme Rouge Révolution, ceci n’est sans doute pas une pièce majeure du 9ème art mais il a le mérite de mettre en valeur différentes périodes de l’art européen du début du 20ème siècle aux travers de yeux de deux jeunes idéalistes.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :