La révolte des terres (Casterman)

Printemps 1941, le bassin minier du Pas-de-Calais, d’une importance stratégique pour l’occupant, subit d’une administration militaire spécialement lourde. Lorsqu’une grève se répand chez les 100.000 mineurs, à la fois pour protester contre la dégradation des conditions de travail et par patriotisme, Fernand, jeune mineur sans histoire, se sent peu concerné.

Mais l’époque n’est pas aux hésitations, et son beau-frère Gilles ne cesse de lui reprocher violemment sa lâcheté. Cependant, la répression ne se fait pas attendre et est particulièrement violente. Les Allemands procèdent à des centaines d’arrestations et à des exécutions. Fernand et Gilles, toujours à couteaux tirés, sont déportés au camp de concentration de Sachsenhausen, près de Berlin, où leur querelle ne les aidera pas à survivre.

Il y a des bandes dessinées pour lesquelles, quand tu les reçois, tu te dis demande vraiment si tu vas aimer tellement le sujet est à mille lieues de ce que tu lis et aimes habituellement et « La révolte des terres » fait clairement partie de cette catégorie pour moi.

Honnêtement, j’ai vraiment traîné les pieds avant d’entamer la lecture de cette bande dessinée tellement le sujet ne me parlait pas et que je trouvais les dessins assez moyens après avoir feuilleté les premières pages, mais, in fine, j’admets avoir trouvé l’histoire présentée dans « La révolte des terres » assez intéressante, car c’est un épisode de l’histoire de la Seconde Guerre assez méconnu.

Bien entendu, je ne me suis pas senti proche des personnages, car, j’ai la chance de vivre à une époque assez clémente niveau emploi (oui pas pour tout le monde, je sais) et politique et que je ne connaîtrai sans doute jamais ce que les mineurs du Nord de la France ont vécu à cette époque.

Au final, « La révolte de la terre » est une bande dessinée qui ouvrira les yeux à beaucoup de monde sur ce qu’étaient les conditions de travail entre 1939 et 1945 et après et j’avoue que les dessins de Marion Mousse (« Sous la blouse« ), qui me dérangeaient au début, servent très bien l’histoire proposée par Koza. Une bande dessinée à découvrir pour les passionnés d’histoire contemporaine.

La révolte des terres

18€
La révolte des terres
7.2

Scénario

7.5 /10

Dessins

6.8 /10
Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :