Lady Mechanika – Le mystère du corps mécanique (Glénat)

Lady Mechanika - Le mystère du corps mécanique

Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” !

Série découverte un peu par hasard, car je l’ai découverte sur la page Facebook de Glénat Comics lorsqu’ils ont fait un sondage pour choisir la couverture du tome 2 et le graphisme de la couverture m’avait intrigué.

Donc, je me suis rendu sur le stand de Glénat lors de mon passage à la Fête de la BD de Bruxelles et j’ai franchi le pas en achetant le premier tome de « Lady Mechanika » histoire de me faire une idée sur cette histoire imaginée par Joe Benitez.

Dans une Angleterre, au sein d’une ville – Mechanika – imaginée par les hommes de sciences les plus côtés, où la science et l’ingénierie côtoient la magie et le surnaturel et le tout baignant dans un univers steampunk des plus réussis, Lady Mechanika est une chasseuse de prime et enquêtrice aux origines inconnues qui se retrouve impliquée dans un imbroglio suite au décès d’une jeune fille possédant, elle aussi, des parties mécaniques sur son corps.

Benitez nous propose une histoire très prenante et bien écrite qui ne laisse quasi aucun temps mort et des dessins où le style steampunk donne son meilleur (enfin selon moi).

Le seul bémol que j’aurais concernant ce premier tome est que le découpage est parfois un peu délicat et je me suis perdu quelques fois parmi les cases et les phylactères.

« Lady Mechanika » est donc une agréable surprise qui devrait plaire à un large public et que je vous conseille vivement de découvrir !

Lady Mechanika - Le mystère du corps mécanique

12,99€
8.3

Scénario

8.5/10

Dessins

8.0/10

Plus

  • Un univers aux influences steampunk très bien exécuté

Moins

  • Certains découpages assez aléatoires

Related posts