Le goût d’Emma (Les Arènes)

Le goût d'Emma

Emma a un don, celui du goût. Grâce à la finesse de ses papilles, elle réussit à devenir inspectrice au prestigieux Guide Michelin. Elle réalise son rêve : découvrir les secrets des chefs.

Sa mission est semée d’embûches. On l’envoie sillonner seule les routes de France pour visiter hôtels et restaurants. Elle mange trop, parfois mal, et se heurte au machisme du milieu. Mais guidée par sa passion pour la cuisine et son indépendance farouche, elle vivra une extraordinaire aventure sensuelle et humaine. Cette quête initiatique la conduira même jusqu’au Japon.

Inspiré de la véritable histoire d’une des premières femmes inspectrices au Guide Michelin, Le Goût d’Emma dévoile les coulisses de la gastronomie.

Ce roman graphique est le fruit du travail de trois femmes : deux auteures françaises, Emmanuelle Maisonneuve et Julia Pavlowitch, et une dessinatrice japonaise, Kan Takahama.

Comme expliqué dans l’introduction de l’article par l’intermédiaire du résumé du roman graphique fourni par la maison d’édition, « Le goût d’Emma » est la biographie d’Emmanuelle Maisonneuve qui fût la première femme inspectrice au célèbre guide Michelin et, si je ne suis pas fan au départ du style des mangas, c’est ce détail et mon côté gourmand, qui m’ont fait craquer au moment de l’achat.

Un des gros points positifs de l’oeuvre c’est qu’elle est découpée en chapitres vu que Le Goût d’Emma a fait l’objet d’une publication inédite au Japon dans le prestigieux hebdomadaire Morning puis chez l’éditeur tokyoïte Kodansha, sous forme de manga et ceci facilite la lecture en permettant de faire des pauses.

Un des autres points positifs (et sans doute le plus important), c’est que, tout comme avec 12 rue Royale, ce roman graphique donne faim et vraiment envie d’aller manger dans certains des restaurants visités par Emmanuelle durant sa carrière ou ses voyages (ceux au Japon m’ont mis l’eau à la bouche d’une façon rarement vue chez moi) tout en donnant un aperçu de la vie d’un.e inspecteur.rice du guide qui n’a pas l’air d’être franchement le truc le plus drôle à faire de par la solitude et la pression qu’ils doivent subir.

Pour moi, « Le goût d’Emma » fut une véritable agréable surprise tant d’un point de vue graphique avec ce style manga que de par la vie d’Emmanuelle tout en me laissant sur un gros vide lorsque j’ai lu la dernière des 200 pages tant j’aurais aimé pouvoir suivre le reste de la vie de l’inspectrice (le restaurant conseillé a-t-il été retenu, comment s’est passé la suite de la carrière et pour un côté plus léger que s’est-il passé avec son collègue Marc ;)). Bref vous l’aurez compris, si vous êtes amateur de bons plats et restaurants, cette oeuvre vous parlera sans doute autant qu’il m’a parlé !

Le goût d'Emma

18€
8.5

Scénario

9.0/10

Dessins

8.0/10
Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :