Les filles de Salem (Dargaud)

Les filles de Salem

Une plongée passionnante et terrifiante dans l’univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem, en Nouvelle-Angleterre, au 17e siècle. Un village dont le nom restera tristement célèbre pour l’affaire dite des « Sorcières » qu’Abigail nous raconte, elle qui, à 17 ans, fut une des victimes de l’obscurantisme et du fanatisme religieux à l’oeuvre. Tout commence quand un jeune garçon lui offre un joli petit âne en bois sculpté…

Je pense que tout le monde a déjà entendu parler des sorcières de Salem et de la chasse qui leur a été faite au 17e siècle dans cette ville des États-Unis et un peu partout aux alentours. Et bien, « Les filles de Salem » nous parlent de cet épisode peu glorieux de l’histoire de ce nouveau pays qu’était le pays de l’Oncle Sam à cette époque.

Dans une ère dominée par la religion et la superstition où les hommes de foi étaient tout puissants et où la peur de l’indigène menait à de grands massacres, Thomas Gilbert nous propose sa vision des événements qui ont mené à la mise à mort de femmes innocentes pour, selon l’auteur, couvrir certains faits commis par le pasteur local.

Niveau dessins, je dois avouer que je ne suis pas trop fan de ce qui nous est proposé, mais j’admets que le côté un peu tourmenté de ceux-ci ajoute un plus au côté dramatique de l’histoire.

Avec « Les filles de Salem« , Gilbert nous propose une histoire prenante et qui ne laisse pas indifférent tant le sentiment d’injustice ce fait présent tout au long de la lecture des 196 pages de l’ouvrage. Alors même si le thème a déjà été abordé des dizaines de fois, cette bande dessinée m’a vraiment bien plu et ému en voyant la détresse dans les yeux des femmes qui furent pendues pour sauver la face d’un homme d’Église.

Les filles de Salem

22€
7.8

Scénario

8.5/10

Dessins

7.1/10
Advertisements

Related posts