Les Gardiens du Louvre (Futuropolis)

Les Gardiens du Louvre

Au terme d’un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l’idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d’hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat, au coeur de l’inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d’oeuvres et d’artistes de diverses époques, au cours d’un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle.

Avec cet album en forme de voyage intérieur, Jirô Taniguchi nous invite à une traversée temporelle et artistique à la découverte d’un esprit des lieux, sous la houlette de quelques figures tutélaires, familières ou méconnues… Car le Louvre a ses gardiens !

Les Gardiens du Louvre
© Futuropolis

Pour commencer je dois dire que je n’ai pas lu la version physique de cet album mais la version presse en PDF donc le premier commentaire que je vais faire ne s’applique sans doute pas avec la version physique.

Le premier commentaire que je vais donc faire est que j’ai été très surpris lorsque j’ai ouvert le fichier car après quelques pages je n’arrivais pas à comprendre le sens de l’album. Puis, par acquit de conscience et comme l’auteur est Japonais, j’ai été voir à la fin du PDF pour voir si la bande dessinée n’était pas écrite dans le style des mangas… eeeeeet BINGO ! Le début était à la fin !

Donc une fois la surprise passée, il a fallu que je m’habitues à lire de la dernière à la première page mais surtout de droite à gauche même pour les bulles ce qui fut un sacré exercice car je n’ai quasi pas lu de mangas de ma vie. Mais ce fut un bon exercice 🙂

Hormis ces petites surprises l’album est, en lui-même, une agréable surprise car les dessins qui même si typés manga ne le sont pas trop et peuvent être considérés comme du dessin de belgo-française et sont d’une extrême précision.

L’histoire en elle-même est très prenante (je n’ai pas vu le temps passer à la lecture des 136 pages) et nous emmène dans les méandres de l’imaginaire du héros qui suite à une intoxication médicamenteuse (enfin c’est comme ça que j’ai compris le récit) se retrouve projeté dans un Louvre où la Victoire de Samothrace lui sert de guide spirituel.

Les Gardiens du Louvre est un des bons éléments de la collaboration entre le musée du Louvre et Futuropolis et devrait plaire à une large majorité de personnes et permettra de découvrir des artistes et œuvres présentent dans le musée.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Related posts