Les Savants - Ferrare, 1512 - Du plomb en or

Les Savants – Ferrare, 1512 – Du plomb en or (Soleil)

1512. Nicholas Copernic vient à Ferrare pour y donner plusieurs conférences devant un parterre de jeunes gens les plus érudits d’Europe. Mais la célèbre université est en émoi en raison du récent suicide d’un étudiant et le meurtre de Maître Horatius. Un brillant et jeune agitateur du nom pompeux de Paracelse est persuadé qu’il s’agit d’un crime, et il entend bien le prouver à la police locale remplie d’incapables.

« – Et si on faisait une bande dessinée sur les savants du 16è siècle ?
– Ok coco mais il faut trouver une accroche moderne pour que le lecteur soit intéressé !
– La vie des meilleurs savants ?
– Non trop banal et spécifique…
– Une enquête ?
– … BINGO ! Mais tu me torches ça à la manière Horatio Cane ! »

Ceci aurait pu être une discussion éditoriale chez Soleil si la maison d’édition avait été la rédaction d’un journal.

Mais redevenons sérieux 😉 Comme vous avez pu le comprendre, « Savants » met en scène deux des grands savants du 16è à savoir Copernic et Paracelse qui s’associent le temps de mener une enquête sur les disparitions suspectes d’un élève et d’un professeur de l’université de Ferrare.

L’intrigue de l’histoire est assez prenante et bien mise en scène et ne donne pas vraiment d’indices sur l’identité du meurtrier jusqu’au dénouement final de l’album.

Niveau dessins j’ai bien aimé l’atmosphère proposée par Stefano Carloni qui associe très bien les tons chauds des endroits fermés et froids de la nature ou de l’université.

Ce premier tome de « Les savants » est une bonne surprise pour moi mais je suis curieux de découvrir ce que la suite de la série va donner (quels savants ? quelles enquêtes ?…).

La bande annonce :

Les Savants - Ferrare, 1512 - Du plomb en or

14,95€
7.8

Scénario

8.0/10

Dessins

7.5/10

Plus

  • Le CSI du 16è siècle

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :