Libertalia – Le Triomphe ou la Mort (Casterman)

Une ville libertaire, fondée par des pirates, est-elle née à Madagascar, au début du XVIIIe siècle, de l’imagination de Defoe, l’auteur de Robinson Crusoé, ou de la folie d’un gentilhomme français, Misson, en rupture avec son époque, et d’un prêtre italien défroqué, Carracioli, en lutte contre les fastes de l’Église ?

À Libertalia, dans la cité de toutes les utopies, ténèbres et lumières s’affrontent dans une lutte à mort, sans vainqueurs ni perdants.

« Libertalia » est utopie emplie d’envie de liberté, nous suivons les aventures d’un gentilhomme qui, las des activités de négrier de son père, décide de libérer une partie des esclaves présents sur la propriété de l’un des associés de celui-ci. Malheureusement pour lui, tout ne se passe pas comme prévu et il est forcé à l’exil après avoir grièvement blessé un comte et s’embarque sur un navire direction l’aventure.

Cette quête de liberté, d’égalité et de respect emmènera nos héros malheureux jusqu’à l’île mystérieuse (pour l’époque) de Madagascar où ils devront jongler avec les relations diplomatiques entre la reine locale et une tribu ennemie en aidant Sa Majesté à vaincre son ennemi pour obtenir un lopin de terre afin d’établir son paradis philosophique.

Pas vraiment fan des dessins que j’ai trouvé tantôt bons, tantôt assez brouillons, mais ils fonctionnent assez bien avec l’histoire et les passages maritimes sont assez bien faits.

« Libertalia » est au final une bonne bande dessinée qui laisse présager d’une aventure complète digne des grandes aventures de pirates, mais pas que.

Libertalia - Le Triomphe ou la Mort

13,95€
Libertalia - Le Triomphe ou la Mort
7.6

Scénario

8.0 /10

Dessins

7.1 /10
Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :