Le Maître d’armes (Dargaud)

Le Maître d'armes

1537. Au fin fond des montagnes perdues du Jura, un envoyé de l’Église exacerbe la haine religieuse de montagnards catholiques afin qu’ils lancent une chasse à l’homme contre un jeune protestant et son guide. Leur crime ? Vouloir faire passer une Bible traduite en français jusqu’en Suisse pour la faire imprimer. Une hérésie ! Commence une traque impitoyable : à deux contre trente, le destin du jeune homme et du vieux Hans Stalhoffer semble scellé. Sauf que Hans n’est pas une proie comme les autres ; il est l’ancien maître d’armes de François Ier… Et la proie est bien décidée à devenir le chasseur.

« Le Maître d’armes » n’est pas seulement un récit d’aventure qui met en présence un vieil homme et un jeune qu’il doit protéger, c’est aussi et avant tout une histoire d’amitié (entre le chirurgien et Hans), une histoire de vengeance (entre Hans et Maleztraza), de guerre de religion entre catholiques et protestants à la sortie de Moyen-Âge, d’avancées culturelles et scientifiques mais surtout une quête d’une nouvelle raison de vivre pour un homme qui fût blessé moralement lors de son dernier combat..

En effet, « Le Maître d’armes » suite à son dernier duel s’était exilé dans le fin fond du Jura afin de quitter un univers qui, suite à la blessure infligée par son adversaire qui lui valu de frôler la mort, ne correspondait plus à ses attentes de (fin de) vie. Mais l’arrivée de son ancien chirurgien lui procura un regain d’énergie ou plutôt de passion pour l’aventure en rejoignant l’homme et son jeune compagnon dans leur tentative de rejoindre la Suisse.

Mais l’histoire nous montre aussi de belle manière comment un homme assoiffé de vengeance (le Comte Maleztraza) devenu très puissant suite à la défection de Hans peut tout mettre en oeuvre pour obtenir la seule chose qu’il souhaite : pouvoir terminer le match qui opposait le Maître d’armes à son challenger et enfin savoir qui de l’épée, représentante d’une période dévolue, ou de la rapière est la meilleure arme de son temps.

Dorison (l’homme au mille séries) nous propose encore une oeuvre superbement réalisée tant au niveau du récit qui, hormis le premier combat et l’épilogue, se déroule sur quelques jours que de la mise en images par Joël Parnotte qui fait superbement ressortir l’ambiance froide, voire glaciale, de ce Jura enneigé théâtre d’une mise à mort des espoirs d’un jeune protestant.

Bonus : retrouvez l’interview de Joël Parnotte par Kaboombd.tv

Le Maître d'armes

16,45€
7.9

Scénario

8.3/10

Dessins

7.5/10

Plus

  • Chouette histoire sur l'honneur et la revange

Related posts