La Saga de Ra’s al Ghul

La Saga de Ra’s al Ghul (Urban Comics)

Ra’s al Ghul, la Tête du démon, est le leader d’une organisation internationale du crime.

Avec sa fille, Talia, il a affronté Batman de nombreuses fois et leurs liens se sont resserrés au fil du temps. Mais quels sont les secrets des origines de ce génie du crime à l’ambition démesurée ?

Après notament « Les tourments de Double-Face », « L’héritage de Deathstroke » et « La revanche de Bane« , Urban Comics nous présente ici un album dans lequel nous découvrirons les origines de celui qui fut un temps le mentor de Batman à savoir Ra’s al Ghul, l’homme immortel (grâce à des puits creusés sur de lignes d’énergie) qui ne rêve que de purifier la planète.

« La Saga de Ra’s al Ghul » se compose de 3 histoires distinctes (avec 3 dessinateurs différents donc trois univers graphiques différents) mais formant une histoire complète mettant en scène Ra’s al Ghul, sa fille Talia et Batman qui dans un premier temps cherche à nuire à son ancien mentor puis suite à une menace plus pressante pour la Terre fera équipe bon gré mal gré avec lui pour lutter contre Qayin qui cherche à relancer une guerre froide en prenant le contrôle d’un satellite météo américain.

Tout comme pour Bane, Double-Face, Deathstroke ou les nombreuses aventures du Joker, il est toujours intéressant de découvrir l’univers des méchants qui peuplent les alentours du Chevalier Noir car cela permet de les humaniser un peu et surtout de découvrir d’où ils viennent car qui savait qu’avant de devenir l’homme qui cherche à purifier notre planète bleue Ra’s al Ghul était un médecin au service d’un Sultan ?

Donc même si j’ai trouvé certains passages un peu lents, ce comics est encore un bon choix de lecture pour les fans de Batman.

La Saga de Ra’s al Ghul

22,5€
7.3

Scénario

7.0/10

Dessins

7.5/10

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :