San-Antonio chez les gones (Casterman)

San-Antonio chez les gones

Si Bérurier joue les maîtres d’école en plein Beaujolais, ce n’est sûrement pas par vocation !

Deux élèves ont disparu et un professeur a été égorgé, le Commissaire San-Antonio a donc décidé de tendre un piège aux coupables sur leur terrain. Mais le goût de son acolyte pour la pédagogie est pour le moins discutable, et si les indices se font attendre, la réaction de l’inspecteur d’académie, elle, ne traîne pas.

Alors que les cadavres s’accumulent de plus en plus rapidement, San-Antonio devra payer de sa personne pour démanteler une filière de trafic de drogue entre l’Italie et la région lyonnaise.

On a tous déjà entendu parler du célèbre commissaire San-Antonio né de la plume de Frédéric Dard fin des années 40 et qui avaient la particularité d’être signés San-Antonio, car le commissaire était censé raconter ses aventures et de proposer un langage assez bourru, vulgaire, cru et rempli d’argot ce qui rendait la lecture assez compliquée pour les non-initiés (coucou moi).

D’après le dossier de presse de ce premier tome sous la tutelle de Michaël Sanlaville, celui-ci a été bercé toute son enfance par les aventures d’Antoine et de son acolyte Bérurier et cela se ressent dans la façon dont il reprend les codes de Dard pour nous conter sa version des aventures du commissaire le tout agrémentés de dessins de très bonne qualité aux tons chauds, mais j’ai eu un peu de mal avec les traits des visages de certains protagonistes.

« San-Antonio chez les gones » est une bonne découverte, mais, même si toutes les expressions du jargon des acteurs ne sont pas hyper compliquées, il est un peu compliqué pour comprendre 100% du récit (un peu comme lire une bande dessinée en québécois sans avoir de glossaire ;)).

San-Antonio chez les gones

16€
San-Antonio chez les gones
7.5

Scénario

7.5 /10

Dessins

7.5 /10
Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :