Silas Corey – Le testament Zarkoff (Glénat)

Silas Corey - Le testament Zarkoff

Paris, 11 novembre 1918.
Alors que la France célèbre sa victoire sur ce qui fut la guerre la plus sanglante de son histoire, un homme est poignardé au milieu de la foule en liesse. Silas Corey, trop occupé à s’encanailler dans les bouges avec des soldats en goguette, est alerté par son fidèle assistant Nam : la victime, une vieille connaissance du nom d’Albert Percochet, vient de succomber dans leur chambre d’hôtel.

Essayant de comprendre les circonstances de sa mort, Corey mène l’enquête et découvre que son ami travaillait pour… Madame Zarkoff ! Retirée dans son manoir en Suisse après l’affaire Aquila, la baronne du trafic d’armes international n’en a plus pour longtemps à vivre. Et sa fortune fait des envieux : les principaux actionnaires de son empire se pressent à sa porte, chacun espérant récupérer sa part du gâteau. Mais il y a une chose qu’ils ignorent : la mère Zarkoff a un héritier et c’est maintenant Silas Corey qui est chargé de retrouver sa trace !

A la fin de ma chronique sur « Le Réseau Aquila » je me demandais si les aventures de Silas allaient continuer dans un deuxième voire troisième et bien voilà c’est chose faite 🙂

Un des points fort de ce cycle est pour moi de faire en sorte que Silas Corey doive venir en aide à la personne qu’il déteste le plus au monde et qu’il avait mis hors d’état de nuire dans le premier cycle. Il y a dans cet optique un petit quelque chose de sadique de la part de Nuri 😉

Pour le reste ce premier volet (ou troisième) est clairement dans la lignée de ce qui avait été proposé pour le premier et nous permet d’en apprendre aussi un peu plus sur ce qu’il s’est passé à cette époque là et surtout la vie des Bavarois suite à la fin de l’Empire et à la montée du Bolchévisme.

Une intrigue prenante accompagnée de superbes dessins font de cette série un must have de votre bibliothèque.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Related posts