Superman Doomed (Urban Comics)

Superman Doomed

Suite aux agissements d’une mystérieuse organisation, la créature connue sous le nom de Doomsday a été libérée de la Zone Fantôme, une prison pour super-criminels. Depuis, le monstre sème la destruction à travers le globe, ne laissant que des morts sur son sillage. Au même moment, l’apparition d’un étrange prédicateur à Smallville alerte Superman. Apparu lors de la destruction de Krypton, l’orateur proclame que ce monde succombera prochainement… non pas à cause de Doomsday mais de Superman lui-même.

« Enfin un Superman pas gnangnan et qui dépote ! » pourrait être le résumé de mon ressenti à la lecture de « Superman Doomed ».

En effet, grâce à un scénario opposant le superhéros à l’identité secrète la plus foireuse au Monde à la résurrection d’un de ses ennemis les plus violents à savoir Doomsday, Soule, Pak, Lobdell et Bedard nous offrent un récit qui sort clairement des sentiers battus de l’univers du Kryptionnien !

Un récit dans lequel l’homme à la cape rouge doit faire face à une infection virale par les spores d’un Doomsday pulvérisé et qui essaye de transformer le héros en SuperDoomsday. On assiste pendant la majeure partie de l’histoire à la lutte intestine entre l’esprit de Clark Kent et l’incarnation psychologique du monstre qui essaye de prendre le contrôle de l’homme le plus puissant de l’univers. Mais ce n’est pas qu’une lutte de pouvoir !

Au fil de 536 planches, on peut voir que Kal’El essaye tout autant de tirer parti de la puissance de ce monstre enfui en lui afin de venir en aide à la Terre qui est menacée de destruction par Brainiac que Doomsday de tirer parti de la puissance de Superman afin de faire ce à quoi il est destiné, détruire la Terre et les autres planètes.

Superman Doomed est une des meilleures aventures de Superman que j’ai lu (avec Red Son), car elle nous présente un Superman borderline qui joue en dehors de ses bornes classiques et présente un visage moins lisse.

Superman Doomed

35€
8.3

Scénario

8.5/10

Dessins

8.0/10

Plus

  • C'est bon mais c'est long
  • Superman moins gnangnan que d'habitude

Moins

  • C'est long !
Advertisements

Related posts