Toxic Boy – Siska (Sandawe)

Toxic Boy - Siska

Le monde n’est plus tel que nous le connaissons. Des éruptions d’eaux toxiques jaillissent ici et là transformant tous les êtres vivants. Dans ce monde en perdition, un explorateur du nom de Barod au service de l’Armée des Nations Résistantes (l’ANR) rencontre un étrange garçon nommé Poko.

Ce dernier ne subit les mutations des eaux empoisonnées que pendant quelques minutes, et le plus surprenant, c’est qu’il en raffole! Intrigué, Barod décide de l’emmener dans un centre de recherche. Mais lorsqu’ils y arrivent, tout est dévasté et Werra, un autre être mystérieux enfermé là, s’est enfuie. Dans les décombres, Poko découvre une toxine pure qui lui laisse une marque au bras. Il ne sait pas s’il doit s’en réjouir…

Peu après, Poko et Barod sont séparés, Poko prenant la direction de la ville de Siska. Dans cette grande cité portuaire, les vices de l’homme sont omniprésents, cachés ou au grand jour. Poko ne s’y sent pas bien : il a besoin de sentir sur lui ces eaux toxiques que tout le monde fuit, mais qui lui font tellement de bien. Ce manque va lui permettre de découvrir un commerce malsain de toxines et d’eaux pures récupérées sur des cadavres. La marque sur son bras serait-elle liée à cela ?

Poko ne réalise pas bien à quel point il est différent des autres, ce monde qui rejette l’humanité semble être étrangement fait pour lui. Sa rencontre avec le clan Tarek et surtout avec Werra va lui faire prendre conscience de ce qui se trame. Tarek, conseillé par Werra, est en guerre contre tous. Il a été perverti par les eaux toxiques et estime que le règne de l’Homme touche à sa fin.

Un changement de grande envergure se prépare : les tensions sont fortes entre les peuples et certains commencent à bouger, les éruptions d’eaux toxiques ont divisé les hommes et les rancœurs pullulent, les pouvoirs vacillent et nombreux sont ceux aux aguets qui attendent une ouverture… Les erreurs d’un homme ont fait de Poko ce qu’il est aujourd’hui : un être à part qui ne rêve que d’eau fraîche. C’est justement ce genre de personne qui peut redresser un monde qui s’écroule.

Ceci sera sans doute le premier et le dernier article parlant d’un manga sur ce blog, car ce n’est pas trop ma tasse de thé même si je m’y suis essayé dans ma jeunesse, je n’ai jamais trop accroché, car je trouve ça trop perturbant de devoir lire à l’envers :p

Si j’ai eu un peu de mal à me plonger dans l’histoire, je n’ai finalement pas eu trop de peine à terminer le premier tome des aventures de Poko et ses nouveaux amis.

Xavier (pas moi hein) nous propose un récit plein mêlant moments dramatiques et moments humoristiques avec un certain talent et du haut de ma gigantesque expérience avec les mangas, j’ai trouvé que l’univers de Toxic Boy ressemblait un peu à celui de One Piece tant de par le caractère du personnage principal que de celui de ses acolytes.

Pour les dessins, j’ai eu l’impression, tout comme pour l’histoire, de lire un épisode de One Piece, mais mélangé cette fois à du Last Man de Bastien Vivès.

Pour conclure, je dirais que Toxic Boy est un bon manga mêlant avec talent action et humour et les ressemblances avec One Piece ne sont pas un problème et je dirais même un petit point positif.

Toxic Boy - Siska

13,9€
0

Scénario

0.0/10

Dessins

0.0/10

Related posts