Trolls de Troy – Pröfy Blues (Soleil)

Trolls de Troy - Pröfy Blues

Depuis longtemps déjà, Pröfy cherche à construire une maison. Car le jour où ce sera fait, Waha pourra venir habiter avec lui, ils vivront heureux et auront plein de petits trollilons.

Hélas, les échecs architecturaux de Pröfy s’accumulent jusqu’à le déprimer complètement. Sans maison, plus de Waha, plus d’avenir. Le demi-troll sombre dans la neurasthénie, jusqu’à devenir immobile et insensible à tout.

Un troll ne peut pas être malade : c’est donc la moitié humaine de Pröfy qu’il faut soigner.

Le docteur de la tête pour humains qui est consulté, après avoir installé Pröfy sur son divan, soupçonne une forte crise d’identité : Pröfy a besoin d’en savoir plus sur ses origines.

Voilà donc nos amis lancés dans une quête du père sur le mode surprenant de la psychanalyse troll…

Trolls de Troy - Pröfy Blues

© Editions Soleil

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Trolls de Troy, il s’agit d’une série dérivée de l’univers de Lanfeust de Troy (Teträm est le grand-père de Hébus le troll accompagnant Lanfeust) qui met en scène une tribu de trolls vivant dans la forêt d’Eckmül en essayant d’avoir le moins de contacts possibles avec les hommes et leur magie sauf pour remplir le garde-manger parce qu’il faut bien se nourrir de temps en temps. Pour en savoir plus sur cette série, vous pouvez consulter le site officiel de l’univers Lanfeust.

L’introduction pour ceux qui ne connaissaient pas (oui vous pouvez les huer) venons-en aux faits, ce 18ème tome des aventures de Teträm, Waha et leurs amis 🙂

Comme d’habitude, Arleston (aka le type qui a travaillé sur le plus de projets de bds au monde ou presque avec entre-autres Chimère(s) 1887, Lanfeust et ses dérivés, Sinbad, Ekhö et bien d’autres) nous propose un album riche en touches humoristiques et références (plus ou moins claires) à des personnes ou entreprises de notre monde à nous (le nom du vilain de l’aventure vous rappellera sans doute le nom d’une multi-nationale spécialisée dans l’OGM) et toujours aussi efficace (mais comment fait-il !).

Pour le reste il n’y a pas vraiment grand chose à dire sur cet album qui reste fidèle à la qualité du travail du duo Arleston/Mourier sur Trolls de Troy et si vous avez aimé les albums précédents vous aimerez celui-ci 🙂

Pour ceux qui découvrent, je vous conseillerais  (hormis de commencer par le commencement et d’acheter les 17 premiers tomes avant de lire celui-ci) de ne pas laisser les albums à des enfants en bas âges car, même si l’histoire peut paraître bon enfant, elle comporte de la violence et l’humour est parfois assez cru.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

Advertisements

Xavier

Passionné de bandes dessinées depuis une petite dizaine d'années, je me suis enfin décidé à partager cette passion au travers d'un blog. Au début les chroniques étaient postées sur mon blog perso thiriaux.be mais voulant pouvoir garder une ligne éditoriale plus "personnelle" sans mélanger le tout j'ai donc décidé de séparer les bandes dessinées du reste et objectif-bd.be est ainsi né :)

You may also like...

%d blogueurs aiment cette page :