Image d'illustration de l'article utilisé en bannière

Un coeur en commun – La belge histoire de la sécurité sociale (Delcourt)

Le 28 décembre 1944, alors que les Allemands sont toujours en Ardenne, le parlement belge tout juste libéré vote le texte du comité clandestin qui a travaillé à l’élaboration de la sécurité sociale, « Le Pacte Social ».
Ce formidable héritage est mis en relief par le récit contemporain de la naissance de la petite Louise, nouveau-née qui doit subir une opération à coeur ouvert.

Ce récit est un formidable hommage aux concepteurs de la sécurité sociale, et notamment Henri Fuss, dont l’héritage bénéficie encore aujourd’hui à toute la population.

L’histoire de Louise commence donc relativement mal, suite à un problème cardiaque découvert à sa naissance, le bambin doit subir une opération cardiaque afin de réparer la tuyauterie défaillante et ceci est le point de départ d’un récit mêlant expérience des parents (comment gérer un bébé malade, les premiers jours à la maternité à voir leur enfant subir divers tests, la relation avec les autres parents présents et leurs problèmes…) et récit chimérique qui nous emmène en 1944 lors de l’occupation allemande sur les traces d’un groupe d’édiles en désaccord avec ce que l’occupant propose et souhaitant réfléchir et mettre en place un système universel d’aide à la population lors de la libération.

Nous nous retrouvons donc à Ohain (petite commune du Brabant Wallon) à suivre les débats des protagonistes essayant de se mettre d’accord sur les contours de ce qui deviendra, quelque 75 ans plus tard, une des fiertés de notre pays et l’un des meilleurs systèmes d’aide au monde (enfin il paraît).

Mais, comme vous pouvez vous en douter, mettre d’accord hommes politiques, patrons, représentant d’organisations syndicales, représentants du clergé et autres n’est pas chose facile et les débats s’éternisent et le groupe change au fil des mois qui passent et des départs/arrestations des membres du think tank social jusqu’à la fin de la guerre et la présentation au parlement belge du projet qui naquit pendant cette période trouble.

Cette bande dessinée, bien qu’un peu militante je trouve, nous offre – à nous citoyens belges – une belle piqûre de rappel de ce à quoi sert cette sécurité sociale qui fût tant et tant vidée et sous-financée par les récents gouvernements et que certains nationalistes flamands voudraient scinder et donc pouvoir offrir un service différent entre les 3 régions du pays (mauvaise idée selon moi, mais bon) et aussi un récit super émouvant et montrant que la vie de parent n’est pas toujours idéale lors des premiers jours des nouveau-nés et peut apporter son lot de mauvaises surprises.

Pour finir, je dirais qu’il serait peut-être intéressant (un peu comme pour le Belge du futur) que nos chers politiciens lisent cette BD et se souviennent du pourquoi la sécurité sociale a été mise en place au départ.

Un coeur en commun - La belge histoire de la sécurité sociale

15
7.8

Scénario

9.0/10

Dessins

6.5/10

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :