Valérian – Intégrale 1 (Dargaud)

Le premier tome de cette intégrale de Valérian comprend les albums suivants :

Les mauvais rêves (0) : Galaxity, la Terre du xxive siècle, est une société de loisirs : hormis les technocrates qui assurent les tâches vitales, et les agents spatio-temporels qui veillent à la sécurité de ce monde, chacun passe son temps à rêver en réalité virtuelle. Xombul, le chef du service des Rêves, sabote tout le système et s’enfuit dans le temps : son but est de remplacer Galaxity « décadente » par un empire néo-médiéval et guerrier, qui « régénérerait » la race humaine.

Valérian, envoyé à sa poursuite, se retrouve en l’An Mil, où Xombul convoite les secrets magiques de l’enchanteur Albéric. Au passage, Laureline, jeune sauvageonne rusée, découvre l’identité de Valérian et le force gentiment à l’emmener à Galaxity, où elle devient, elle aussi, agent spatio-temporel.

La cité des eaux mouvantes (1) : New York, 1986. Repartis dans le passé à la poursuite de Xombul, Valérian et Laureline se retrouvent projetés dans une ville méconnaissable, noyée sous les eaux suite à un cataclysme nucléaire.

L’Empire des mille planètes (2) : Sur Syrte-la-Magnifique, capitale de l’Empire des mille Planètes, les luttes de pouvoir inquiètent la Guilde des marchands… L’imagination débordante de Christin est relayée par le foisonnement graphique de Mézières : aux créatures fantastiques du premier répondent les décors merveilleux du second. Le premier grand classique de la saga.

Avec la sortie au cinéma du film de Luc Besson basé sur l’oeuvre de Pierre Christin et Jean-Claude Mezières, je me suis dit qu’il serait peut-être temps que je découvre cette oeuvre majeure de la bande dessinée de science-fiction et que je comble ce trou béant que représentait le fait de ne pas connaître cet univers qui influença tant d’oeuvres majeures de la culture pop.

L’intégrale propose, en première partie, une tonne d’interviews tournant au tour de l’univers de Christin et Mezières partie que j’ai « oublié » de lire pour me concentrer sur le plus important.

Donc *plouf*, me voilà plongé dans la lecture des trois premiers épisodes des aventures des agents temporels que sont Valérian et Laureline et j’avoue que j’ai été très surpris de la qualité du récit et de l’imagination dont ont fait preuve les deux auteurs.

À la lecture des premières pages, on se sent directement impliqué dans l’aventure et l’on comprend que Valérian aura un rôle important à jouer dans l’histoire de la Terre et de la galaxie tant ses supérieurs lui font confiance. On comprend aussi pourquoi cette série a tant inspiré les auteurs de science-fiction et les décorateurs de films à succès (coucou George Lucas) tant l’univers propose une variété monstrueuse d’espèce et de races.

J’ai vraiment bien aimé l’ensemble même si, et s’est normal vu l’âge de la chose, je trouve que les dessins ont assez mal vieilli tout en restant proche de ce qu’on pourrait trouver dans certains albums. Mais bon, les standards ayant évolué c’est normal qu’ils paraissent un peu passés.

Je recommande vraiment la lecture de cette série à tous les amateurs du genre et aux fans de Star Wars en particulier 😉

Valérian - Intégrale 1

20,5€
Valérian - Intégrale 1
8.3

Scénario

8.5 /10

Dessins

8.0 /10
Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :