Voltaire – Le culte de l’ironie (Casterman)

Château de Ferney, 1765, Voltaire reçoit son biographe. Lors d’entretiens, il raconte, des épisodes marquants de son parcours : enfance chez les Jésuites, premiers émois, découverte de l’écriture, désir d’ascension sociale, notoriété acquise par des pamphlets sulfureux, emprisonnement à la Bastille, exil en Angleterre, participation à l’Encyclopédie… Mais ce n’est pas parce qu’il évoque le passé qu’il en oublie d’être attentif à son temps, et particulièrement à l’affaire du chevalier de La Barre, un jeune homme exécuté pour crime contre le Christ et la foi pour avoir dégradé des symboles religieux. Scandalisé, Voltaire se battra pour réhabiliter sa mémoire et sauver les « complices » du chevalier en éveillant les consciences.

Normalement, tu dois, cher/chère lecteur/lectrice, connaître le nom de Voltaire et au moins le nom d’une de ses œuvres, mais est-ce que tu connais sa vie ? Est-ce que tu savais qu’avant d’être l’écrivain-philosophe qu’il est devenu, il était fils de notaire et fut obligé par son père à suivre une voie tracée ? Savais-tu qu’il avait passé une bonne partie de sa vie à la Bastille suite à ses prises de position ?

Et bien le duo Richelle/Beuriot nous propose un portrait librement inspiré de faits réels et très documenté de l’une des figures marquantes du siècle des Lumières et nous démontre que la philosophie et le combat de Voltaire sont, malheureusement, de nouveau d’actualité dans notre société actuelle. Le récit nous montre aussi comment un roturier est parvenu à vivre comme un égal des nobles grâces à ses efforts pour réussir et que les obstacles n’en sont pas, mais sont plutôt des tremplins pour une vie meilleure si l’on sait saisir l’opportunité.

J’ai vraiment appris pas mal de choses et le récit m’a un peu fait ouvrir les yeux sur une époque que j’admire à cause de toutes les évolutions sociétales qui se sont produites, mais il m’a aussi fait ouvrir les yeux (même si j’en étais déjà convaincu) sur le fait que notre société, bien que à 10.000 lieues de celle de Voltaire au niveau technologie et qualité de vie, à une forte tendance à retourner vers l’obscurantisme et le repli sur soi.

Voltaire - Le culte de l’ironie

20
7.4

Scénario

8.0/10

Dessins

6.8/10
Advertisements

Related posts