Wonder Woman Rebirth – Année Un (Urban Comics)

Wonder Woman Rebirth - Année Un

Il y a cinq ans, le monde a découvert les premiers superhéros avec Batman et Superman, mais rien ne les préparait à l’arrivée de Diana, la princesse Amazone de Themyscira ! Ayant accompagné l’agent de l’A.R.G.U.S. Steve Trevor dans ce qu’elle appelle « le monde des hommes », elle se voit attribuer le pseudonyme de Wonder Woman et rencontre ses premiers ennemis !

J’avais acheté ce premier tome de Wonder Woman Rebirth en juillet 2017 juste après la sortie du film du DCU, car je voulais voir si le film était fidèle aux origines de la princesse des Amazones, mais il m’aura fallu plus d’un an pour qu’il arrive sur le dessus de ma pile de lecture donnant la priorité aux exemplaires presses et aux différentes nouveautés. Bref, étant en vacances pour 15 jours et ayant lu tous les trucs récents, je m’attaque aux « vieux » albums ce que vous verrez avec les prochaines chroniques.

Pour en revenir à Wonder Woman Rebirth, cet « Année Un » nous présente une mise en place de l’univers Rebirth de l’héroïne avec sa rencontre avec Steve Trevor, agent de l’A.R.G.U.S., lorsque celui-ci s’écrase avec son équipe sur Themyscira et sa découverte d’un monde dominé par les hommes et où la violence et la suspicion sont reines.

La pauvre Diana, qui a renoncé à tout retour sur son île natale afin de pouvoir sauver Steve et aider notre civilisation à lutter contre un nouvel ennemi, devra donc faire face à une pléthore de défis afin de s’intégrer dans ce nouvel environnement.

Si Wonder Woman Rebirth ne colle pas tout à fait avec ce que le film propose, les similitudes sont assez grandes que pour rendre le tout crédible. J’ai vraiment bien aimé la façon dont l’album et le scénario sont construits présentant une princesse, peut-être un peu naïve, rêvant d’ailleurs et voulant découvrir le Monde extérieur le tout illustré de façon fort juste. Une vraie bonne découverte.

Wonder Woman Rebirth - Année Un

15,5€
8

Scénario

7.5/10

Dessins

8.5/10

Related posts