Zombies Néchronologie - Les %isérables

Zombies Néchronologies – Les misérables (Soleil)

Paris. Le virus a transformé la capitale française en bombe à retardement.

Un exode massif jette des milliers de gens sains et de zombies sur les routes. L’horreur embrase l’Europe et aucune nation ne parvient à y faire face.

Charles, garde du corps expérimenté de l’Élysée, doit protéger le chef de l’État coûte que coûte… Mais sa mission a-t-elle encore un sens ?

L’idée même de la République et un président qui ne mérite pas qu’on le sauve valent-ils plus que sa propre vie ?

Charles doit choisir sa bataille.

Zombies Néchronologie - Les Misérables
© Editions Soleil

Vous allez me dire : « Encore une énième histoire de zombies, les éditeurs ne sortent plus que ce genre de bandes dessinées pour le moment ! » et vous n’avez pas forcément tord.

Par contre, ce qui fait le « charme » de Zombies Néchronologie c’est que pour une fois l’action se passe à côté de chez nous et pas seulement aux Etats-Unis d’Amérique là où toutes les catastrophes prennent formes.

Si le scénario n’est pas des plus originaux (vu le nombre d’histoires déjà sorties) il a l’avantage de mettre en scène quelques personnalités contemporaines (comme François Hollande par exemple), d’être bien rythmé et découpé ce qui donne vie d’excellente façon au récit et d’avoir des personnages attachants comme Camille, l’anarchiste de 80 ans qui rejoint Charles et Bernardi dans leur fuite.

Mais pour moi le point fort de Zombies Néchronologie sont les dessins de Nicolas Petrimaux qui rendent l’action et les personnages réalistes sans reprendre les clichés des zombies made in US.

Ce premier tome de Zombies Néchronologie est une bonne bande dessinée mais il faudra voir ce que les prochains tomes nous proposeront et où le duo Peru/Petrimaux veut nous emmener.

Intéressé par cet album ?
Achetez sur Amazon.fr

2 Commentaire:

  1. Benoit TALBOT

    en fait il n’y aura pas de suite à ce spin-off ce ne sont que des one-shot. Et à chaque spin-off un nouveau dessinateur, le deuxième ce sera Arnaud Boudoiron qui serra aux dessins pour une nouvelle histoire.

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :